QUAND
LE COMPTE
À REBOURS
PRENDRA FIN

Chapitre 8
LES JOURS SAINTS DE DIEU RÉVÈLENT CE QUI EST VRAI



Dans la nuit de Pâque, le jour où il allait être mis à mort, Christ dit à son Père dans l'une de ses prières, "Ta parole est vérité." Dieu est la source de tout ce qui est vrai, et ce livre a pour but d'éclairer les vérités qu'Il a révélées par Son Église.

Survivre ce qui va arriver et influencer d'autres personnes à survivre aussi, dépend de la qualité de préparation à ce que Dieu a révélé des choses qui vont arriver. Dieu cherche à aider ceux qui seront prêts à L'écouter, pour les amener dans un nouvel âge – dans le Millénaire même.

La meilleure manière de se préparer est de faire face et affronter en toute honnêteté et sincérité ce qui a été déclaré dans ce livre. Ignorer ce qui a été exposé comme si c'était faut est un choix personnel, mais cela aura entraînera de sérieuses conséquences. Dieu cherche réellement à apporter Sa faveur et Son aide à ceux qui se tourneront vers Lui. Nous sommes Sa création. Notre existence est dû à Son amour et Son dessein pour nous.

Si nous décidons de débarrasser nos vies de tout ce qui est faut et d'embrasser ce qui est vrai et qui vient de Dieu, alors Il nous bénira et interviendra pour nous au cours de ce qui va bientôt s'abattre sur tous ceux qui vivent sur cette terre. Le moyen le plus efficace de se tourner vers Dieu, est d'accepter la vérité qu'Il a révélé sur Son plan et Son dessein, contenue dans les Jours Saints qu'Il a donné à l'humanité de célébrer. C'est un fait que les Jours Saints révèlent Dieu.

Recevoir la faveur et l'aide de Dieu ne peut venir que quand une personne reconnaît sincèrement les fausses pratiques et les faux enseignements du faux Christianisme. Ceci implique clairement que la personne se doit de rejeter aussi tout autre enseignement venu d'autres religions ou croyances perçues comme étant spirituelles.



Cause de la Confusion Religieuse

Comme ce livre l'a montré, il existe énormément d'idées conflictuelles sur Dieu et sur ce qu'est Son dessein pour la création de la vie humaine. Les gens sont confus et souvent en conflit concernant ce qui se passe après la mort. S'il y a une vie après la mort, alors quel genre de vie ce peut être?

Il y a bien longtemps, Dieu a donné à l'humanité des jours précis à observer et à mettre à part dans un but et pour une utilisation sainte. Ces jours révèlent en fait ce que sont Son dessein et Son plan pour avoir donné la vie à l'humanité, ainsi que ce qu'il y a après la mort. Apprendre la signification de ces jours, apporte une compréhension profonde de Dieu Lui-même et de la raison pour laquelle Il a créé la vie humaine physique et temporaire.

La raison pour laquelle la majeure partie de l'humanité ne connaît pas et ne comprend pas Dieu, Son plan et Son dessein pour son existence, est dû au fait que les humains ne savent rien de l'observance de ces jours, et ainsi, ils ne peuvent apprendre ce que ces jours révèlent. C'est pour cette raison que Dieu a commandé à l'humanité d'observer ces jours comme Il a instruit de le faire, pour que les gens puissent réellement Le connaître, Lui et l'amour qu'Il a pour Sa création.

Au contraire, la nature de l'homme est de résister à Dieu et de changer la vérité sur Dieu, pour en faire quelque chose de plus acceptable à sa nature égoïste primaire, qui cherche à satisfaire le soi, dans toutes les manières de vivre qu'il préfère. Les hommes ne veulent pas qu'on leur dise comment vivre la vie, c'est pourquoi ils ont inventé des religions et des idées sur Dieu qui sont, pour cette nature gonflée d'orgueil, plus facile à accepter.

Il semble contraire à une pensée saine que l'humanité résisterait et rejetterait les instructions de Dieu sur la manière de vivre la vie. Après tout, c'est Lui qui nous a créé et Il sait ce qui produira la paix, des relations saines, ainsi que des vies productives et heureuses. De même qu'un parent peut voir son enfant lui résister, alors qu'il cherche à lui enseigner ce qu'il pense être ce qu'il y a de mieux pour lui. La sagesse et l'amour de Dieu sont infiniment plus puissants que tout ce que peut donner un parent humain, et Il sait absolument ce qu'il y a de mieux pour eux, cependant Ses enfants Lui résistent.

Le meilleur moyen de commencer à développer une relation sincère et significative avec Dieu, c'est de Lui obéir en observant Ses Sabbats. La vue générale du plan de Dieu se trouve dans le Sabbat hebdomadaire. Mais nous trouvons encore plus de détails et de spécificités sur ce plan dans les Sabbats annuels que Dieu a aussi ordonné d'observer comme Il l'a montré.



Les Calendriers On Produit La Confusion

Avant de regarder plus en détail l'ordre d'observer le Sabbat hebdomadaire du 7ème jour, il est nécessaire tout d'abord de comprendre que les calendriers du monde varient substantiellement sur la place qu'ont les jours dans la semaine. C'est ce qui a causé beaucoup de confusion, quand on en vient à essayer de comprendre à quel moment observer le Sabbat de Dieu.

De nos jours, la plupart des gens ne savent pas que les calendriers dans beaucoup de pays ont été changés pour être différents de ce que Dieu avait établi pour compter le temps annuellement. Il y a eu tout au long de l'histoire un effort consistent pour changer le cycle du Sabbat Biblique du 7ème jour.

Dans l'histoire récente, les nations ont essayé de normaliser les systèmes de mesure à travers le monde. Certes, dans l'ère moderne de la technologie, de la fabrication et de l'invention, il est bon que la normalisation puisse être mise en œuvre, en particulier lorsque qu'il s'agit du commerce mondial. Un grand nombre de systèmes de mesure sont désormais standardisés. À titre d'exemple, de nombreux pays ont accepté le système métrique, et pourtant quelques-uns le refusent toujours obstinément.

Cependant, en ce qui concerne la normalisation pour marquer le temps, il y a toujours eu beaucoup de confusion et de désaccord. L'Organisation des Nations Unies a joué un rôle important dans tout cela récemment. L'Organisation Internationale de Normalisation (ISO) a entrepris de normaliser le calendrier dans une publication appelée ISO 8601: 1988, et comme indiqué dans le titre, il a été publié en 1988. Dans ce système, le cycle hebdomadaire établi que le dimanche est le septième jour de la semaine et le lundi est le premier jour de la semaine.

Avant même que ce changement ne soit opéré en 1988, plusieurs pays européens l'avaient déjà fait. Ce que beaucoup n'ont pas compris en participant à une telle normalisation, c'est que ces changements étaient motivés par un esprit conspirateur. Pour beaucoup de gens, ce changement a été masqué sous l'effort qui visait à établir une semaine de travail où les cinq premiers jours vont du lundi au vendredi. Ainsi, les deux derniers jours du cycle hebdomadaire sont samedi, le 6ème jour de la semaine, ce qui fait du dimanche le 7ème jour de la semaine.

Ce qui est particulier avec ce changement, c'est qu'en lisant que le Sabbat de Dieu est le septième jour de la semaine, il donne à toutes les nouvelles générations la fausse impression que c'est le dimanche. Ce qui est une fausse hypothèse.

Le bon moment pour observer le Sabbat hebdomadaire de Dieu n'a jamais été perdu dans le judaïsme. Christ était d'accord avec les Juifs concernant le fait que le jour qu'ils observaient comme le septième jour de la semaine, était bien le Sabbat hebdomadaire que Dieu avait ordonné. Avant et depuis cette époque, les Juifs ont toujours connu le bon jour pour l'observance du Sabbat du septième jour.

Seul un petit nombre de nations ont aujourd'hui un calendrier qui montre ce qui est vrai, ce qui correspond au vrai cycle hebdomadaire. Sur ces calendriers, le dimanche est correctement répertorié comme le premier jour de la semaine et le samedi est le septième, qui est le bon moment pour l'observance du Sabbat de Dieu.

Cependant, les calendriers commençant le cycle hebdomadaire avec le lundi sont incorrects, puisqu'ils répertorient le dimanche comme le septième jour, malheureusement c'est le calendrier que la grande majorité des pays utilisent. Le dimanche n'est pas le septième jour Biblique de la semaine. Ce n'est pas le Sabbat du 7ème jour de Dieu.

Changer le cycle de la semaine n'a rien de nouveau. Partout dans le monde, il a été réorganisé à plusieurs reprises au cours des siècles. Cependant, chaque fois que l'humanité s'engage dans de telles pratiques, elles vont à l'encontre de ce que Dieu a établi il y a bien longtemps. Depuis le début du décompte du temps sur terre, Dieu a donné un cycle hebdomadaire de base de sept jours dans les mois de chaque cycle annuel.



SABBAT HEBDOMADAIRE

Notre Créateur

Une relation vraie et juste avec le Seul Dieu Tout-Puissant Éternel et Existant par Lui-Même, ne peut commencer que lorsqu'une personne arrive au point de s'humilier devant Lui et d'observer le vrai Sabbat hebdomadaire qu'Il a ordonné. Personne ne peut avoir une vraie relation avec Dieu à moins de l'observer comme Il l'a dit et d'adorer Dieu aux moments où Il a révélé qu'ils devaient le faire. Tout le reste est désobéissance et blasphème contre Dieu.

Dieu désire que Sa création L'écoute et L'adore sincèrement comme Christ l'a dit.

"Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est esprit, et il faut que ceux qui L'adorent, l'adorent en esprit et en vérité" (Jean 4:23-24).

Il n'y a pas d'autre moyen d'adorer Dieu. Il exige que cela se fasse en vérité. Ainsi, comme le montrent ces versets, il arrivera un moment où le monde commencera à pratiquer l'adoration de Dieu dans la vérité. Cela commencera dans le monde entier dans le Millénaire, après le retour de Christ. Quelques-uns ont commencé un tel culte au temps de Christ et ont continué à le faire au sein de l'Église, après qu'elle ait été établie en 31ap-JC.

Dieu révèle l'importance du jour du Sabbat hebdomadaire et comment il s'est établi. C'est directement lié à l'objectif dans lequel Il a créé l'humanité. Le Sabbat hebdomadaire doit rappeler à chacun la semaine de la création, au cours de laquelle l'humanité fut créée et le fait qu'Il est notre Créateur!

"Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. Dieu acheva au septième jour Son œuvre, qu'Il avait faite: et Il se reposa au septième jour de toute Son œuvre, qu'Il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et Il le sanctifia [mis à part dans un but et pour une utilisation sainte], parce qu'en ce jour Il se reposa de toute Son œuvre qu'Il avait créée en la faisant" (Genèse 2:1-3).

Bien que cela soit expliqué plus en détail dans la littérature de l'Église de Dieu, beaucoup de gens pensent que le récit de la création décrit dans la Genèse 1 et 2, parle du moment où Dieu a créé la terre et l'univers. Mais cela n'est tout simplement pas vrai. La terre avait été créée au moins plusieurs centaines de milliers d'années ou peut-être même des millions d'années plus tôt. Rien que par les évidences scientifiques, cela devrait être facile à comprendre.

Il existait déjà des créatures vivantes ainsi qu'une vie végétale dans les premiers stades de Sa création. Une quantité énorme de fossiles découverts sur toute la terre, prouve cette vérité. Cependant, les gens ne savent pas qu'après s'être révolté contre Dieu, il y eut un temps où Satan détruisit toute vie sur terre. Dans sa tentative de détruire la terre, il déclencha en un instant une dévastation inimaginable.

Satan possède le pouvoir de démolir des zones immenses de la terre, de la déstabiliser et la faire sortir de son orbite et de sa rotation normale, ainsi que de totalement en obscurcir l'atmosphère. En conséquence de ce qui est arrivé aussi rapidement dans l'atmosphère de la terre, les températures ont plongées et toute vie végétale et animale fut totalement congelée instantanément.

Ainsi, en lisant ce que Dieu a fait pendant ces six premiers jours, on devrait réaliser que cela ne décrit pas que la terre avait été créée à ce moment-là. Elle était déjà là. Elle n'avait pas été complétement détruite, mais était restée inhabitable pendant des dizaines de milliers d'années, peut-être même des centaines de milliers d'années.

Le contexte de la Genèse 1 et 2 montre que la terre était déjà là et que Dieu entreprenait de la remodeler, de la préparer pour qu'elle puisse de nouveau soutenir la vie. Et puis, le sixième et dernier jour de la création, Dieu a créé la vie humaine, une existence temporelle, composée de matière physique. Comme Dieu l'a révélé tout au long des écritures, c'est là le premier stade du summum de Sa création.

"Car en six jours l'Éternel a fait [accomplit, façonné, effectué – Son œuvre] les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et Il s'est reposé le septième jour: c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du Sabbat et l'a sanctifié" (Exode 20:11).

Le verset qui précède celui-là, montre l'ordre de Dieu d'observer le septième jour de la semaine comme un Sabbat et de le garder saint – comme le vrai jour saint de la semaine. La première leçon que devrait nous enseigner le jour du Sabbat hebdomadaire, est ce que ce verset déclare au sujet de Dieu: C'est Lui qui a recréé la vie sur la terre – Il est notre Créateur. Si l'on ne saisit pas ou ne croit pas que Dieu nous a créé, alors pourquoi écouter ce qu'Il dit; mais s'il est vraiment notre Créateur, nous ferions mieux de L'écouter attentivement.



Dieu A Établi Le Temps

Le Sabbat hebdomadaire est le septième jour de la semaine, et il en a été ainsi depuis les jours d'Adam et Ève. Tout comme pendant la semaine de la création, la semaine fut établie pour être composée de sept jours, il en était de même concernant le plan de Dieu pour l'humanité de consister en une période de 7000 ans.

Les six premiers jours ont été réservés à l'humanité pour faire son propre travail, mais le septième jour était le temps de Dieu – le Sabbat. Ainsi l'humanité a également reçu 6000 ans pour vivre à sa manière, mais comme le Sabbat du septième jour, les 1000 dernières années appartiennent à Dieu et doivent être vécues à la manière de Dieu! C'est le temps de Dieu!

Peu de gens croient l'histoire de Dieu faisant passer Noé dans un nouveau monde. Nous vivons à une époque où les gens ont encore plus de mal à croire que Dieu est encore une fois sur le point de faire passer l'humanité dans un nouveau monde, mais cette fois-ci, dans une époque où le Royaume de Dieu gouvernera toutes les nations. Pourtant, c'est exactement ce qui approche rapidement! Ce sera l'instauration du Millénaire -1000 ans de règne du Royaume de Dieu sur l'humanité.

Il devrait être clair que Dieu a mis à part le septième jour en le sanctifiant personnellement. Dieu n'a fait cela pour aucun autre jour de la semaine. La définition Biblique d'être sanctifié, c'est d'être mis à part dans un but et pour un usage saint. Dieu n'a pas mis à part le sixième jour (vendredi), ou le premier jour (dimanche), dans un but et pour un usage saint. Le dessein de Dieu depuis le début était de réserver le septième jour pour toujours, comme un Sabbat hebdomadaire pour l'humanité. Dieu a établi les cycles du temps, et Il a dit à l'humanité comment les compter et les observer.

"Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes [pour "marquer" le temps] pour marquer les saisons [Heb. – temps fixés], les jours et les années" (Genèse 1:14).

Le mot hébreu pour "saisons" signifie "temps fixés", tout comme nous parlons aujourd'hui de rendez-vous. Le temps est exact. Dieu a fait du moyen de compter le temps un facteur de vie calculable. Nous pouvons établir et définir des moments spécifiques dans le temps, pour n'importe quel objectif que nous choisissons. Dès le tout début de la semaine de la création, Dieu a établi des moments précis qu'Il a personnellement fixés pour l'humanité, des moments qui doivent être des rendez-vous que nous devons garder avec Lui. Le Sabbat hebdomadaire est un de ces rendez-vous qui ne change jamais. Chaque septième jour, l'humanité devrait respecter ce rendez-vous avec Dieu! Dieu insiste même sur ce point.

"L'Éternel parla à Moïse, et dit: Parle aux enfants d'Israël, et tu leur diras: Les fêtes [Héb. – "temps fixés", cela n'est pas le mot Hébreu pour "fêtes"] de l'Éternel, que vous publierez, seront de saintes convocations [Héb. – des assemblées impératives]. Voici quelles sont Mes fêtes [Héb. – temps fixés]. On travaillera six jours; mais le septième jour est le Sabbat, le jour du repos: il y aura une sainte convocation [Héb. – des assemblées impératives]. Vous ne ferez aucun travail: car c'est le Sabbat de l'Éternel, dans toutes vos demeures. Voici les fêtes [temps fixés] de l'Éternel, les saintes convocations [assemblées impératives], que vous publierez à leurs temps fixés. Le premier mois, le quatorzième jour du mois, entre les deux soirs [après le coucher du soleil], ce sera la Pâque de l'Éternel. Et le quinzième jour de ce mois [un Jour Saint annuel – un Sabbat annuel], ce sera la Fête [ce mot est le mot Hébreu qui signifie réellement "fête"] des Pains Sans Levain en l'honneur de l'Éternel; vous mangerez pendant sept jours des Pains Sans Levain" (Lévitique 23:1-6).

Le Christianisme traditionnel a tenté d'abolir le commandement sur le Sabbat du septième jour et les Sabbats annuels listés dans ce passage. Ils n'ont aucun problème avec neuf des dix commandements, mais ils ont essayé "d'abolir" le quatrième qui dit, "Souviens-toi du jour du Sabbat, pour le sanctifier" (Exode 20:8). Soit, ils ont cherché à abolir le commandement du Sabbat, soit ils disent que le Sabbat hebdomadaire c'est le dimanche, mais Dieu dit que l'observance du Sabbat du septième jour est une alliance perpétuelle! (Exode 31:15-17).

Le système Lévitique, avec ses lois sur les cérémonies et les sacrifices, a été changé par Josué le Christ, de ce qui est communément appelé l'époque de l'Ancien Testament, à l'époque du Nouveau Testament. Le sacrifice de Christ a supprimé la nécessité de pratiquer les sacrifices d'animaux. Cela a également supprimé le besoin du système Lévitique et du sacerdoce qui servait dans le temple physique et officiait dans le système sacrificiel.

Christ est maintenant Souverain Sacrificateur dans le temple spirituel de Dieu et il a accompli le système sacrificiel, mettant ainsi fin à tout besoin de continuer. Mais Christ n'a pas aboli les lois de Dieu, comme beaucoup le prétendent dans le Christianisme traditionnel. Il a seulement aboli les lois relatives au système Lévitique.

La loi de Dieu contenue dans les Dix Commandements n'a jamais été modifiée. Les apôtres et l'Église du Nouveau Testament observaient le Sabbat du septième jour et les Sabbats annuels. L'apôtre Paul, une trentaine d'années après la mort de Josué le Christ, a enseigné au peuple de Dieu l'importance d'observer le Sabbat, la Pâque et les Jours Saints.

"Car Il a parlé à un certain endroit du septième jour de cette manière: Et Dieu se reposa le septième jour de toutes Ses œuvres" (Hébreux 4:4).

Paul expliquait qu'Israël avait refusé d'écouter les instructions de Dieu et qu'ils en étaient en fait incapables, parce qu'ils n'avaient pas la foi, ce qui n'est possible qu'en recevant l'esprit de Dieu. Paul expliquait qu'une journée spécifique était réservée aux gens pour entendre la voix de Dieu – pour entendre Son instruction.

"Encore une fois, Il fixe un certain jour [Dieu "a désigné" ou "délimité" un jour précis – Il a sanctifié le septième jour], disant par David, "Aujourd'hui", après si longtemps; comme il a été dit: 'Aujourd'hui, si vous entendez Sa voix, n'endurcissez pas vos cœurs'" (Hébreux 4: 7).

Paul apporte ensuite plus de précisions en expliquant ce sujet à l'Église. Le Christianisme traditionnel n'a pas compris ce que Paul enseignait et ils l'ont même mal traduit, parce qu'ils ne reconnaissent pas l'importance de ce jour que Dieu ordonne de garder, et ils ne comprennent certainement pas ce qu'il représente.

"Car si Josué [le Josué de l'Ancien Testament, qui a conduit les enfants d'Israël dans la terre promise] leur avait donné du repos, alors Il [Dieu] n'aurait pas parlé après d'un autre jour. Il reste donc un Sabbat [pas le mot pour "repos" comme la plupart le traduisent, mais c'est le mot Grec "Sabbatismos", qui signifie Sabbat] pour le peuple de Dieu. Car celui qui est entré dans Son repos [dans le repos du Sabbat hebdomadaire du septième jour de Dieu] a lui-même également cessé de ses œuvres [a cessé de ses propres voies charnelles en cherchant à vivre les voies de Dieu] comme Dieu l'a fait de Ses œuvres [quand Dieu s'est reposé le septième jour de Son œuvre de création]. Soyons donc diligents à entrer dans ce repos [le repos du jour du Sabbat], de peur que personne ne tombe selon le même exemple de désobéissance" (Hébreux 4:8-11).

Paul expliquait que Josué (qui a dirigé Israël après la mort de Moïse) n'était pas en mesure de donner au peuple de Dieu le genre de repos que représente ou préfigure l'observance du Sabbat. Après avoir été dans le désert pendant quarante ans, puis conduit dans la terre promise physique par Josué, les enfants d'Israël ne sont pas entrés dans le temps de repos que le Sabbat du septième jour représente réellement. Paul expliquait que le peuple de Dieu n'était pas encore entré dans ce repos, qui sont les 1000 dernières années (le Millénaire) où le gouvernement de Dieu régnera sous la direction du Messie – le repos spirituel du Millénaire, dans lequel Josué le Christ conduira le peuple de Dieu.

En observant le Sabbat hebdomadaire de Dieu, on peut apprendre ce que Dieu enseigne à travers une telle observance, le fait-même qu'on y enseigne chaque semaine le plan et le dessein de Dieu. C'est pendant le jour du Sabbat que Dieu enseigne Son peuple et le conduit dans une croissance spirituelle continuelle dans Son mode de vie.

Les Sabbats de Dieu (hebdomadaires et annuels) sont une identification – un signe – du peuple de Dieu, parce que seul Son peuple les connaît et les garde en esprit et en vérité comme Il le commande.

"Sanctifie Mes Sabbats, et ils seront un signe entre Moi et toi, afin que tu saches que Je suis l'Éternel, ton Dieu" (Ézéchiel 20:20).

Il faut commencer à observer les Sabbats commandés par Dieu, si l'on veut vraiment connaître Dieu.

Le septième jour de chaque semaine est le jour où les gens doivent se reposer de leurs routines de travail normales, car il est ordonné qu'aucun travail coutumier ne soit effectué lors d'un Sabbat. C'est pareil pour les Sabbats annuels (Grands Jours – Jours Saints). Aucun travail habituel ne doit être effectué ces jours-là.

Le Sabbat hebdomadaire et les Sabbats annuels doivent être gardés ou mis à part dans un but et pour un usage saint, par ceux qui les observent. C'est ce que l'on veut dire quand Dieu a dit de sanctifier Ses Sabbats. Bien que le Sabbat hebdomadaire ait toujours lieu le septième jour de la semaine, les observances annuelles commandées peuvent tomber sur différents jours de la semaine, sauf un, qui est la Pentecôte.

Les Sabbats sont des jours à part, pour que lors de ces jours les gens se concentrent davantage sur Dieu. Ils doivent se réunir en ce que Dieu décrit comme de saintes convocations. Ce sont les occasions réservées aux gens pour écouter ce que les ministres de Dieu leur enseignent. C'est en ces moments que les familles et les amis peuvent passer plus de temps ensemble et avec ceux qui ont également mis de côté l'observance de ces moments.



LA PÂQUE

La Première Observance Annuelle

Il a été montré que le Sabbat hebdomadaire préfigure un schéma de base du plan de 7000 ans de Dieu pour l'humanité. Cependant, ce sont les observances annuelles commandées, qui complètent les détails de ce grand plan et l'exposent beaucoup plus en détail.

Dieu a donné à l'humanité des "temps fixes" hebdomadaires et des "Temps fixes" annuels, qui sont pour nous des rendez-vous avec Lui. La première célébration annuelle n'est pas un Sabbat annuel, mais elle doit être observée avant tout Sabbat de Jour Saint annuel. Ce temps fixe qu'il est commandé d'observer, c'est la Pâque.

La Pâque est une assemblée impérative qui est observée après le coucher du soleil au début du jour de la Pâque. Ce n'est pas un Sabbat, et donc, pas un Jour Saint ou un Grand Jour, et l'on peut travailler ce jour-là. À cet égard, c'est une célébration annuelle unique.

Le plan de salut de Dieu commence avec ce jour. Sans recevoir la Pâque, qui est Josué le Christ, on ne peut pas entrer en relation avec Dieu. Accepter Josué comme notre Pâque, puis observer la Pâque chaque année, permet de commencer le processus de salut qui produira les bénédictions que Dieu veut pour tout le monde. Les Jours Saints annuels qui suivent, révèlent ce plan de salut, mais personne ne peut être inclus dans ce plan, jusqu'à ce qu'en premier lieu la Pâque soit reçue. C'est la raison pour laquelle la Pâque est la première célébration annuelle.

Au cours des siècles, beaucoup de gens ont mal compris, déformé, tordu et changé le moment exact pour observer la Pâque de Dieu. Le bon moment pour observer la Pâque a été ciblé, un peu comme le calendrier du Sabbat hebdomadaire a toujours été ciblé.

L'objectif de Satan a été de tromper l'humanité en lui faisant croire tout autre chose que la vérité sur le Sabbat hebdomadaire de Dieu et l'observance de la Pâque. La raison en est que ces observances sont le fondement de base et le point de départ pour développer une relation vraie et juste avec Dieu.

C'est la nouvelle église, qui dans l'Empire Romain sous Constantin s'est faussement appelée chrétienne, qui a changé l'observance hebdomadaire du Sabbat, du samedi au dimanche. Ils ont ensuite interdit la Pâque, et sa célébration a été remplacé par un jour férié annuel appelé les Pâques.

Connaître le bon moment pour célébrer la Pâque est très important puisque c'est le seul moyen de connaître le vrai Messie et de commencer à reconnaître les choses qui sont fausses. C'est par ce moyen que vous pouvez identifier les faux enseignants, les fausses religions et toute organisation qui tolère les faux enseignements. Il convient de noter que même le judaïsme, qui devrait être au courant, observe incorrectement la Pâque, en l'observant au mauvais moment et en enseignant un sens et un symbolisme incorrects, qui ont changé ce que Dieu avait instruit.

Lévitique 23 donne la liste de tous les temps fixes de Dieu. Les observances annuelles commencent avec La Pâque.

"Le quatorzième jour du premier mois, au soir, ce sera la Pâque de l'Éternel" (Lévitique 23:5).

Beaucoup de gens connaissent l'histoire de l'exode hors d'Égypte. C'est à cette époque que Dieu a donné aux Israélites de célébrer la Pâque.

"L'Éternel dit à Moïse et à Aaron dans le pays d'Égypte, disant: Ce mois sera pour vous le début des mois [il commence au printemps]. Ce sera le premier mois de l'année pour vous. Parlez à toute l'assemblée d'Israël, en disant: Le dixième jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison.… Votre agneau sera sans défaut, un mâle de la première année. Tu le prendras des brebis ou des chèvres" (Exode 12:1-3, 5).

Cet agneau sans défaut était symbolique de Josué le Christ, qui était sans péché. L'apôtre Pierre a expliqué cela à l'Église en disant:

"Sachant que ce n'est pas par des choses périssables, comme de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache" (1 Pierre 1:18-19).

Le récit de l'Exode continue en montrant ce qui symbolisait le sang versé du Messie, jusqu'à ce qu'il vienne lui-même accomplir ce qui était symbolisé. Les Israélites devaient tuer un agneau pour leur célébration de la Pâque. Ils devaient laisser le sang de l'agneau se répandre sur la terre et lors de cette première célébration en Égypte, ils devaient prendre une partie du sang et le mettre sur les montants latéraux et le montant supérieur de la porte de leurs maisons. Le sang de Christ serait également répandu sur la terre, parce qu'il accomplirait le symbolisme de ces agneaux, en tant que véritable Agneau de Dieu.

"Ils prendront du sang et le mettront sur les deux poteaux latéraux et sur le poteau supérieur des maisons, où ils le mangeront" (Exode 12:7).

"Cette nuit-là, Je passerai dans le pays d'Égypte, et Je frapperai tous les premiers-nés du pays d'Égypte, depuis les hommes jusqu'aux animaux, et J'exercerai des jugements contre tous les dieux de l'Égypte. Je suis l'Éternel. Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; Je verrai le sang, et Je passerai par-dessus vous, et il n'y aura pas de plaie qui vous détruise, quand Je frapperai le pays d'Égypte" (Versets 12-13).

Cela représente ce que Josué le Christ accomplirait pour l'humanité. Il est notre Pâque et par son sang nous pouvons être sauvés de la pénalité du péché, qui est la mort éternelle – un jugement final pour toujours.

"Car le salaire du péché est la mort, mais le don de Dieu est la vie éternelle par Josué le Christ notre Seigneur" (Romains 6:23).

La pénalité pour le péché qui n'a pas été pardonné, c'est la mort – un jugement éternel – une mort éternelle dont on ne peut jamais être ressuscité.

Josué le Christ, le Fils de Dieu, l'Agneau de Dieu, était le sacrifice de la Pâque de Dieu donné à l'humanité par lequel nous pouvons être sauvés de la mort. La peine de mort passe au-dessus de nous. C'est là que nous devons commencer dans le plan de salut de Dieu. Cela commence avec Josué le Christ. Nous sommes tous passibles de la peine de mort pour nos péchés, jusqu'à ce que nous acceptions le sacrifice de Christ pour les retirer, en nous repentant de nos péchés. Seul le sang de Christ, à notre place, peut supprimer cette pénalité. C'est le sacrifice de la Pâque de Dieu pour nous.

"C'est pourquoi, comme par un seul homme [Adam] le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché" (Romains 5:12).

Nous devons être pardonnés de nos péchés de manière à entrer en relation avec Dieu le Père. Ce n'est que par le repentir et le baptême que nous pouvons commencer à suivre le processus qui consiste à être délivrés des tendances de notre propre nature humaine égoïste et du pouvoir de Satan qui maintient l'homme dans les ténèbres et la tromperie. C'est le plan de Dieu pour nous délivrer de l'Égypte spirituelle.

"Qui [Dieu] nous a délivrés de la puissance des ténèbres, et nous a fait passer dans le royaume de son Fils bien-aimé, en qui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés" (Colossiens 1:13-14).

L'Église de Dieu observe ce mémorial annuel de la même manière que Christ l'a fait avec ses disciples la nuit de Pâque, après son dernier souper avec eux. Près de 20 ans après la mort de Christ, l'apôtre Paul a donné des instructions à l'Église de Dieu de Corinthe, concernant l'importance de l'observance de la Pâque annuelle.

"Car pour moi, j'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai aussi enseigné [comment célébrer la Pâque]; c'est que le Seigneur Josué, la nuit [la nuit de Pâque] qu'il fut livré, prit du pain; et ayant rendu grâces, il le rompit, et dit: Prenez, mangez; ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi [chaque année au moment de la Pâque]. De même aussi, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi, toutes les fois que vous en boirez. Car toutes les fois que vous mangez de ce pain, et que vous buvez de cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne" (1 Cor. 11:23-26).

Dans cette instruction à l'Église (l'Israël spirituel de Dieu), Josué le Christ a institué les symboles de la Pâque, le même soir où l'agneau de la Pâque a été tué, rôti et mangé. Dans la nuit du quatorzième jour du premier mois, les Israélites devaient observer cette occasion annuelle en tuant l'agneau et en le mangeant. Maintenant, l'Église de Dieu doit participer chaque année aux symboles de manger la chair et boire le sang de l'Agneau de Dieu. La chair est symbolisée en mangeant un morceau de pain sans levain, et le sang est symbolisé en buvant une petite gorgée de vin.

Comme expliqué précédemment, Dieu a donné à l'homme les moyens de compter d'un jour à l'autre, en commençant un nouveau jour au moment même où le soleil se couche le jour précédent. La partie nocturne de l'observance de Pâque est au début de ce jour. Les activités qui devaient suivre pendant la partie jour de ce jour de Pâque ont toutes également été accomplies en Josué le Christ.

Quand Israël célébrait la Pâque, les familles devaient tuer et manger l'agneau, ce qui est décrit dans les écritures comme "le sacrifice de la Pâque de l'Éternel". La consommation de l'agneau par les Israélites dans la nuit du quatorzième jour, et plus tard, l'Église participant aux symboles du pain et du vin, sont symboliques du fait que Dieu a donné Son Fils en sacrifice pour l'humanité. Cela représente également l'accord du Messie de donner sa vie pour ce sacrifice. Dieu le Père et Josué le Christ ont volontairement donné ce sacrifice à l'humanité, et c'était donc vraiment "le sacrifice de la Pâque de l'Éternel".

Cependant, l'heure réelle de la mort de Christ était en milieu d'après-midi le jour de Pâque. Ceci accomplie aussi les activités auxquelles s'adonnaient les Israélites pendant cette même période, quand ils commençaient à observer la Pâque et la Fête des Pains Sans Levain qui suivait. Pendant l'après-midi de la Pâque, les Israélites se préparaient pour le premier jour de la célébration annuelle de la Fête des Pains Sans Levain, qui suivait quand le soleil se couchait sur la Pâque.

La mise à mort des animaux sacrificiels et leur préparation pour la fête qui allait suivre, avaient lieu tout au long de l'après-midi du jour de Pâque. Mais les festivités et la présentation des offrandes sur l'autel ne pouvaient commencer qu'après le coucher du soleil, au commencement du Jour Saint.

Les animaux tués pendant l'après-midi de la Pâque, en préparation du premier jour de la Fête Des Pains Sans Levain, sont appelés dans les écritures les "offrandes de la Pâque". Ainsi, lorsque les écritures parlaient de "tuer la Pâque", il s'agissait des choses symbolisées par la "Pâque de l'Éternel" qui était tuée et mangée dans la nuit du quatorze, ainsi que le symbolisme contenu dans la mise à mort de ces animaux l'après-midi de Pâque, qui allaient être leur repas de fête et seraient offert à Dieu après le coucher du soleil.

La totalité de la Pâque, dans sa partie nuit et jour, contient la signification profonde de tout le symbolisme réellement accompli par Josué le Christ dans sa vie et sa mort.



LES SABBATS ANNUELS – JOURS SAINTS ANNUELS

LA FÊTE DES PAINS SANS LEVAIN

Une fois que nous avons reçu le sacrifice de la Pâque de Josué le Christ, pour payer la pénalité pour nos péchés, nous pouvons alors avancer dans le plan de Dieu. Le prochain point d'intérêt se centre sur ce que signifie l'observance de la Fête des Pains Sans Levain.

Le premier jour et le septième jour de la Fête des Pains Sans Levain sont des Sabbats annuels, des Jours Saints annuels. Le premier Sabbat annuel, qui est le premier jour des Pains Sans Levain, commence immédiatement après le coucher du soleil le jour de Pâque.

"Et le quinzième jour de ce mois, sera la Fête Des Pains Sans Levain à l'Éternel; vous mangerez des pains sans levain pendant sept jours. Le premier jour vous aurez une sainte convocation [comme le Sabbat hebdomadaire, ce jour est aussi une "assemblée impérative"]. Vous ne ferez aucun travail coutumier [travail régulier ou métier] [c'est un jour de Sabbat]. Vous offrirez à l'Éternel, pendant sept jours, des sacrifices faits par le feu. Le septième jour il y aura une sainte convocation [Heb. – "assemblée impérative"]; vous ne ferez aucun travail coutumier" (Lévitique 23:6-8).

L'ensemble de ce "temps fixé" dure une semaine. Pendant cette semaine, nous devons manger du pain sans levain. Nous ne devons pas avoir de levain dans nos maisons pendant cette période et nous devons nous abstenir de manger des produits boulangers, tels que des pains et des gâteaux qui contiennent des agents levants.

Le symbolisme de cette observance est que le levain "fait gonfler" tout comme la fierté de quelqu'un gonfle la personne d'orgueil. Le levain est symbolique du péché. Le levain symbolise une "expression de fierté" contre les lois de Dieu. Nous avons tendance à vivre à notre guise plutôt que d'exprimer la volonté de Dieu dans nos vies. Manger des pains sans levain symbolise notre désir d'obéir à Dieu et de manger de Son mode de vie, le pain de vie spirituel sans levain.

Ce symbolisme décrit également Josué le Christ qui était sans péché – sans levain. C'est ce que l'Église représente le soir de la Pâque, lorsque des pains sans levain sont mangés comme symbole du corps brisé de Christ. Josué a décrit une grande partie de ce processus dans le Livre de Jean.

Avec cette compréhension fondamentale de l'observance de la Pâque et de la Fête des Pains Sans Levain, considérez à quel point les écritures suivantes sont révélatrices.

"Ils lui dirent donc: Que ferons-nous pour travailler aux œuvres de Dieu? Josué leur répondit: C'est ici l'œuvre de Dieu, que vous croyiez en celui qu'Il a envoyé. Alors ils lui dirent: Quel miracle fais-tu donc, que nous le voyions et que nous croyions en toi? Quelle œuvre fais-tu? Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon qu'il est écrit: Il leur a donné à manger le pain du ciel. Et Josué leur dit: En vérité, en vérité je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel; mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel. Car le pain de Dieu est celui qui est descendu du ciel, et qui donne la vie au monde. Ils lui dirent: Seigneur, donne-nous toujours de ce pain-là. Et Josué leur répondit: Je suis le pain de vie; celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. Mais je vous l'ai dit, vous m'avez vu, et vous ne croyez pas. Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi. Car je suis descendu du ciel, pour faire, non ma volonté, mais la volonté de Celui qui m'a envoyé" (Jean 6:28-38).

"Les Juifs murmuraient donc contre lui parce qu'il disait: Je suis le pain descendu du ciel. Et ils disaient: N'est-ce pas là Josué, le fils de Joseph, dont nous connaissons le père et la mère? Comment donc dit-il: Je suis descendu du ciel? Josué répondit et leur dit: Ne murmurez pas entre vous. Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire; et je le ressusciterai au dernier jour" (Jean 6:41-44).

"Je suis le pain de vie. Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. C'est ici le pain qui est descendu du ciel, afin que celui qui en mange ne meure pas. Je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel; si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair. Je la donnerai pour la vie du monde. Les Juifs disputaient donc entre eux, disant: Comment cet homme peut-il donner sa chair à manger? Josué leur dit: En vérité, en vérité je vous le dis: Si vous ne mangez la chair du fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'aurez pas la vie en vous-mêmes" (Jean 6:48-53).

Josué le Christ a expliqué que si quelqu'un ne recevait pas la Pâque ("mange la chair du fils de l'homme et boit son sang"), il ne pouvait pas avoir la vie de Dieu en lui ("tu n'as pas de vie en toi") par la puissance de Son esprit. Ils étaient encore dans le péché jusqu'à ce que ceci puisse devenir une réalité dans leur vie. Il faut d'abord recevoir la Pâque pour sortir du péché et vivre le mode de vie de Dieu – devenir sans levain. Seuls ceux qui se font baptiser en acceptant Josué comme leur Pâque, peuvent alors observer la Pâque annuelle.

Après avoir été baptisés et que nos péchés aient été pardonnés, nous devons commencer à changer nos vies. Contrairement à l'enseignement du Christianisme traditionnel, nous ne devons pas rester tels que nous sommes en acceptant simplement la grâce, mais nous devons changer en devenant une nouvelle créature (Grec – "création") en Dieu (2 Cor. 5:17). Nous ne devons pas continuer à vivre de la même manière qu'avant le baptême; cependant, nous aurons toujours en nous cette même nature que nous allons devoir combattre toute notre vie.

Recevoir la Pâque, Josué le Christ, dans nos vies au baptême, n'est que le début d'un processus de repentance et de lutte qui dure tout une vie, pour conquérir et surmonter notre nature. Observer la Pâque chaque année exprime que nous reconnaissons le besoin que nous avons de nous repentir continuellement, de sortir du péché et de nous rapprocher de l'unité et l'harmonie avec Dieu et Son Fils.

Paul a corrigé les Corinthiens dans une affaire qui parmi eux impliquait deux personnes qui affichaient leur désobéissance devant l'Église. L'Église se préparait à observer la Pâque et la Fête des Pains Sans Levain, alors Paul saisit cette occasion pour leur montrer leur erreur.

"C'est bien à tort que vous vous vantez. Ne savez-vous pas qu'un peu de levain fait lever toute la pâte?" (1 Corinthiens 5:6)

Paul parlait de leur attitude cavalière se permettant d'ignorer volontairement le péché (leur "vantardise"). Il expliquait que le péché est comme un tout petit peu de levain (levure) qui se répand dans toute la pâte pour la faire gonfler – elle enfle. La leçon était que si le péché n'est pas confronté, il peut rapidement croître et se répandre dans toute l'Église.

"Faites disparaître [Grec – nettoyez totalement] le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été sacrifié pour nous" (1 Cor. 5:7).

On leur donnait l'instruction de se débarrasser du levain – de se débarrasser du péché - afin qu'ils puissent devenir un nouveau morceau de pain – un nouveau corps – afin de vivre un nouveau mode de vie en étant renouvelé par l'obéissance à la voie de Dieu.

Ils ne s'efforçaient pas vraiment de se débarrasser du péché dans leur vie. Les humains trouveront toujours du levain (péché) en eux, mais nous devons nous en débarrasser lorsqu'il nous est révélé. Ce verset parle également du fait qu'ils observaient spirituellement la Fête des Pains Sans Levain, et dans le cadre de cette observance, ils avaient retiré le levain physique de leurs maisons pour cette période – "car vous êtes sans levain (physiquement)."

"Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain [péché], non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les Pains Sans Levain de la sincérité et de la vérité" (1 Cor. 5:8).

Le Christianisme traditionnel n'enseigne rien de ces versets qui ont été donnés longtemps après la mort de Christ notre Pâque, et du fait qu'ils révèlent que nous devons continuer à observer le commandement de Dieu de garder les Jours Saints annuels de la Fête des Pains Sans Levain. Paul a expliqué que ces jours devaient être gardés dans l'esprit de ce qu'ils enseignaient et que nos vies devaient devenir sans levain – sans péché – en vivant honnêtement devant Dieu, en Lui obéissant à Lui et Son mode de vie en toute sincérité.

Bien que ceux du Christianisme traditionnel enseignent que les lois de l'Ancien Testament sont abolies, il devrait être évident qu'elles ne le sont pas. Il est évident par de tels versets que la première Église du Nouveau Testament célébrait la Fête annuelle des Pains Sans Levain. D'autres écritures montrent également qu'ils ont observé le Sabbat hebdomadaire du septième jour et d'autres Jours Saints annuels.

L'obéissance à Dieu dans ces domaines n'était qu'un mode de vie pour l'Église. Différents récits à travers les écritures reflètent cette vérité. Le Nouveau Testament n'est pas écrit de la même manière que l'Ancien Testament, quand Israël a reçu la loi de Dieu pour la première fois. La période du Nouveau Testament est simplement un témoignage de la façon dont l'Église a cherché à vivre selon la loi que Dieu leur avait donnée bien longtemps auparavant. Il n'est pas écrit pour convaincre les gens de la validité de la loi de Dieu; ce fait est simplement tenu pour acquis.

La Fête des Pains Sans Levain nous enseigne qu'après le baptême et le pardon du péché au travers de Christ, nous devons commencer un voyage hors de l'Égypte spirituelle - hors du péché et de l'esclavage qu'il détient sur nos vies. Nous devons entamer un processus de changement en pratiquant une nouvelle façon de vivre. Lorsque les écritures parlent de conversion, cela signifie que nous devons passer de nos anciennes manières de vivre, de la nature humaine charnelle, à la nouvelle façon de vivre dans la justice du mode de vie de Dieu. Le baptême n'est que le début du processus pour sortir du péché. Il s'ensuit un processus de repentance qui dure toute la vie, afin de continuer sur le chemin qui nous mène à sortir du péché.

Les églises de ce monde n'annoncent pas cette vérité. Au lieu de cela, ils enseignent que nous sommes sous la grâce par le sacrifice de Christ et que la loi a été abolie. Ils croient que la grâce signifie être libre de la loi de Dieu. Mais ce n'est pas cette "grâce" qui est réellement révélée dans toutes les écritures.

"Que dirons-nous donc? allons-nous rester dans le péché, afin que la grâce abonde? [Paul pose la question… si la loi a été abolie par la grâce, devrions-nous alors pécher encore plus afin d'avoir encore plus de grâce dans notre vie?] Certainement pas! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché? Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés [Grec – "totalement immergé dans l'eau"] en Josué le Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ a été ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie [par notre obéissance au mode de vie de Dieu]. En effet, si nous avons été plantés avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection. Sachant que notre vieil homme [notre vie d'avant le baptême] a été cloué au poteau avec lui, afin que le corps du péché fût détruit [Grec – "aboli"], pour que nous ne soyons plus esclaves du péché" (Romains 6:1-6).

Ce n'est pas la loi de Dieu qui a été abolie, mais le "vieil homme du péché" qui doit être aboli. Nous devons sortir de la tombe aquatique du baptême et commencer à vivre une nouvelle vie en tant que nouvelle créature (Grec – "création") en Dieu, tout comme Paul l'a dit aux Éphésiens. "…à vous dépouiller, concernant votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l'esprit de votre pensée, et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans la justice et la vraie sainteté" (Éph. 4:22-24)

Sortir de l'Égypte spirituelle et devenir sans levain dans nos vies est une bataille qui dure toute la vie. Comme Paul l'a expliqué dans Romains 7, il y a une bataille constante contre l'esprit humain charnel qui est en nous, mais cette phase du plan de Dieu nous montre le début d'un processus de libération de l'esclavage, alors que nous entrons dans une guerre qui consiste à lutter contre le péché. Nous devons lutter contre notre nature humaine charnelle et nous efforcer de vivre selon la véritable voie de justice de Dieu. C'est à travers ce processus, cette lutte, qu'un caractère saint et juste peut se développer en nous.

Tout comme Dieu nous ordonne de retirer le levain de nos maisons et de ne manger que des Pains Sans Levain pendant les sept jours de la Fête des Pains Sans Levain, Il nous dit également de mettre le levain (le péché) hors de nos vies et de ne manger que du vrai pain sans levain de vie, qui ne vient que par Josué le Christ.



LA PENTECÔTE

L'étape suivante du plan de salut de Dieu est représentée par la Pentecôte (également connue sous le nom de la Fête des Prémices). Ce Jour Saint annuel a déjà été abordé dans ce livre, grâce à ce que Dieu a révélé à Son Église sur le moment du retour de Son fils en tant que Roi des rois. C'est en 2008 que Dieu a révélé que Josué le Christ reviendrait sur cette terre lors d'un Jour Saint annuel de Pentecôte et non pas lors d'une Fête des Trompettes, comme on le croyait.

Pentecôte en grec signifie "compter cinquante". On ne peut connaître la date pour garder ce temps fixé avec Dieu, que si nous comprenons et observons la Pâque et la Fête des Pains Sans Levain. Dieu montre très précisément à quel moment commencer à compter, afin de savoir quand se réunir devant Lui lors de ce troisième Sabbat annuel, et c'est à partir d'un moment précis au cœur de la Fête des Pains Sans Levain.

Le plan de Dieu avance de manière ordonnée et continue. Chaque Jour Saint consécutif en révèle progressivement plus sur le processus par lequel l'humanité est en mesure de recevoir le salut et de faire partie de Sa Famille spirituelle. Encore une fois, toutes les célébrations annuelles des Jours Saints de Dieu sont répertoriées et commandées dans le Livre du Lévitique.

"Parle aux enfants d'Israël et tu leur diras: Quand vous serez entrés dans le pays que Je vous donne, et que vous y ferez la moisson, vous apporterez au sacrificateur une gerbe, début de votre moisson. [Parfois ce mot "début" est incorrectement traduit par "prémices". En Hébreu, le mot signifie tout simplement "début" ou "commencement".] Il agitera de côté et d'autre la gerbe devant l'Éternel, afin qu'elle soit acceptée pour vous: le sacrificateur l'agitera de côté et d'autre, le lendemain du Sabbat [un Sabbat hebdomadaire]" (Lévitique 23:10-11).

On ne peut pas vraiment savoir quand ou comment observer la Pentecôte à moins de comprendre les instructions que Dieu a données dans ces versets, qui montraient aux Israélites comment observer la Fête des Pains Sans Levain. Alors que ces versets continuent, on devrait commencer à saisir le fait que Dieu a lié l'importance de ce qui est révélé dans la signification de l'observance des Pains Sans Levain, à l'observance du Jour Saint qui suit, qui est la Pentecôte.

Dans ces versets, on nous parle de la période de la saison de Pâque, en particulier la période de la Fête des Pains Sans Levain. En Israël, la première récolte, plus petite, avait lieu au printemps, alors que celle plus importante était la récolte d'automne, servant également de symbole dans le plan de salut de Dieu, dont nous parlerons plus tard quand nous aborderons un autre Sabbat annuel.

En Israël, de nombreuses cultures de printemps sont prêtes pour la récolte avant la Pâque. Israël avait reçu des instructions très précises sur les cérémonies qu'ils devaient observer pendant la Fête des Pains Sans Levain et qui étaient attachées à cette première récolte.

"Vous ne mangerez ni pain, ni épis rôtis ou broyés, jusqu'au jour même où vous apporterez l'offrande à votre Dieu. C'est une loi perpétuelle pour vos descendants, dans tous les lieux où vous habiterez" (Lévitique 23:14).

Dans le cadre de cette instruction, les Israélites étaient instruits d'apporter une gerbe de la première partie (du début) de cette récolte. Elle devait servir plus tard lors d'une cérémonie qui aurait lieu pendant la Fête des Pains Sans Levain. Bien que la récolte pouvait commencer bien avant, ils ne pouvaient pas manger de la nouvelle récolte, jusqu'à ce que cette cérémonie soit observée. Tous les symbolismes contenus dans tout ce processus sont incroyablement révélateurs.

Cette gerbe devait être agitée devant Dieu, en tant qu'offrande, lors de cette cérémonie qui avait toujours lieu le premier jour de la semaine (le dimanche) pendant la Fête des Pains Sans Levain. "L'Offrande de la Gerbe Agitée" symbolisait Josué le Christ. Le Christ devait être présenté à Dieu pour être "accepté" pour nous, et il a accompli ce symbolisme quand il a été reçu du Père après sa résurrection.

Nous avons déjà parlé du fait que Josué le Christ est ressuscité des morts à la fin du Sabbat du septième jour. Cependant, Christ n'est monté à Dieu que plusieurs heures plus tard, le premier jour de la semaine, le matin suivant. Remarquez cette histoire, car Marie était venue au tombeau tôt le matin du premier jour de la semaine, pendant la Fête des Pains Sans Levain. Marie-Madeleine se demande où était passé le corps de Josué, car il ne se trouvait pas dans la tombe et elle ne savait pas qu'il avait déjà été ressuscité des morts la veille au soir.

"Cependant Marie se tenait dehors près du sépulcre, et pleurait. Comme elle pleurait, elle se baissa pour regarder dans le sépulcre; et elle vit deux anges vêtus de blanc, assis à la place où avait été couché le corps de Josué, l'un à la tête, l'autre aux pieds. Ils lui dirent: Femme, pourquoi pleures-tu? Elle leur répondit: Parce qu'ils ont enlevé mon Seigneur, et je ne sais où ils l'ont mis. En disant cela, elle se retourna, et elle vit Josué debout; mais elle ne savait pas que c'était Josué. Josué lui dit: Femme, pourquoi pleures-tu? Qui cherches-tu? Elle, pensant que c'était le jardinier, lui dit: Seigneur, si c'est toi qui l'as emporté, dis-moi où tu l'as mis, et je le prendrai. Josué lui dit: Marie! Elle se retourna, et lui dit en hébreu: Rabbouni! C'est-à-dire, Maître! Josué lui dit: Ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu" (Jean 20:11-17).

Et puis, le récit suivant tiré du compte rendu de Matthieu, où il parle de ce qui s'est passé ensuite lorsque Marie-Madeleine et Marie, la mère de Jacques, sont retournées pour dire aux disciples ce que Josué avait dit à Marie. Il est important de noter le moment où cela s'est passé et la distinction qu'il y a entre cette occasion et la précédente, lorsque Christ a dit pour la première fois aux femmes de ne pas le toucher.

"Mais, comme elles allaient pour le leur annoncer, voilà que Josué vint au-devant d'elles, en leur disant: Je vous salue. Et elles se prosternèrent, lui embrassèrent les pieds, et l'adorèrent. Alors Jésus leur dit: Ne craignez pas; allez dire à mes frères de se rendre en Galilée, c'est là qu'ils me verront" (Matthieu 28:9-10).

Ainsi, ce dimanche matin c'est à Marie-Madeleine que Josué le Christ apparut en premier, et il lui a parlé deux fois: une fois au sépulcre, puis de nouveau alors qu'elle revenait pour dire aux disciples ce que Christ lui avait dit.

Le premier récit nous montre que Christ lui avait dit de ne pas le toucher, car il n'était pas encore monté vers Dieu. C'était parce qu'il devait d'abord accomplir le symbolisme de l'Offrande de la Gerbe Agitée, qui était toujours agitée par le souverain sacrificateur ce matin du premier jour de la semaine, pendant les Jours des Pains Sans Levain. Après sa résurrection, Christ devait tout d'abord être reçu et accepté par Dieu en tant qu'Offrande de la Gerbe Agitée pour l'humanité.

C'était une courte cérémonie effectuée par le souverain sacrificateur. Ce que Christ accompli fut aussi assez court, puisqu'il venait juste de parler à Marie au sépulcre lui disant de ne pas le toucher, et c'est sur le chemin retournant vers les disciples, que les deux Marie virent Josué leur apparaître à nouveau, cette fois-ci leur permettant de le toucher. Il le leur permit car il avait alors accompli le symbolisme de l'Offrande de la Gerbe Agitée.

Josué le Christ a parfaitement accompli tout le symbolisme contenu dans l'observance de la Pâque, et il a parfaitement accompli le symbolisme de l'offrande de la Gerbe Agitée qui était présentée à Dieu le premier jour de la semaine pendant la Fête des Pains sans Levain.

Nous pouvons maintenant continuer avec les instructions montrant comment compter la Pentecôte, comme elles sont présentées dans Lévitique.

"Vous compterez aussi, à partir du lendemain du Sabbat, dès le jour où vous aurez apporté la gerbe qui doit être agitée, sept Sabbats complets. Vous compterez cinquante jours jusqu'au lendemain du septième Sabbat; et vous offrirez une nouvelle offrande à l'Éternel" (Lévitique 23:15-16).

"L'offrande de la gerbe agitée" qui représentait Josué le Christ, était une partie spécifique des cérémonies qui devaient être célébrées pendant la Fête des Pains Sans Levain. Par conséquent, ce premier jour de la semaine duquel on commence à compter cinquante jours, doit tomber pendant ces jours d'observance.

Encore une fois, Dieu est très précis quant au moment de célébrer ce Sabbat annuel de la Pentecôte. Ce Jour Saint annuel devait être compté à partir d'un jour précis (le premier jour de la semaine) dans le cadre de la Fête des Pains Sans Levain. Sept Sabbats hebdomadaires à partir de ce jour, donnait un nombre de quarante-neuf jours. Ajoutez un jour de plus, ce qui fait un total de cinquante jours qui nous amène au premier jour de la semaine. La Pentecôte tombe toujours le premier jour de la semaine (dimanche sur le calendrier Romain), mais ce jour doit toujours être compté à partir du premier jour de la semaine (dimanche) pendant la Fête des Pains Sans Levain.

Voici comment le Lévitique commence à donner les instructions pour célébrer la Pentecôte.

"Vous apporterez de vos demeures deux pains, pour une offrande agitée; ils seront de deux dixièmes de fleur de farine, cuits avec du levain [levure]: ce sont les prémices à l'Éternel" (Lévitique 23:17).

"Et le sacrificateur les agitera avec le pain des prémices, en offrande agitée devant l'Éternel, avec les deux agneaux; ils seront consacrés à l'Éternel, pour le sacrificateur" (Verset 20).

En ce jour de Pentecôte, les Israélites devaient observer cette cérémonie. Les deux pains symbolisaient les prémices (les 144 000) du plan de Dieu. Il s'agit de ceux qui seront les prémices du Royaume de Dieu.

Dieu a un plan de salut par lequel l'humanité se voit offrir la bénédiction de faire partie de Sa Famille – de vivre dans la Famille Divine pour l'éternité en tant qu'êtres spirituels. Ce Jour Saint représente ceux que Dieu a appelés en premier dans Son plan pour faire partie de Sa Famille. Comme les premières récoltes du printemps sont désignées dans les écritures comme les "prémices de la terre", il en est de même pour les prémices du plan de Dieu, afin de faire partie de Sa Famille avant la majorité du reste de l'humanité. La récolte d'automne beaucoup plus importante, représente le salut pour tout le reste de l'humanité, symbolisé par les deux derniers Jours Saints annuels.

Ces prémices sont symbolisées lors de la cérémonie de ces deux pains agités. L'un des pains agités représentait ceux qui avaient vécu par la foi en la venue d'un Messie, par lequel Dieu allait sauver l'humanité. Il représente ceux qui étaient fidèles et qui ont vécu pendant toute l'époque qui a précédé la première venue de Christ, le Messie promis et notre Pâque.

L'autre pain représente ceux qui ont acceptés le salut à travers notre Pâque et vécu fidèlement depuis le moment où, après sa mort, Christ a été reçu comme la Gerbe Agitée, jusqu'au jour de sa seconde venue.

L'instruction était d'amener devant Dieu avec les pains agités deux agneaux, car chaque agneau représentait Christ, un agneau pour chacune de ces deux périodes.

Comme l'Offrande de la Gerbe Agitée illustrant Josué le Christ était agitée pour être acceptée par Dieu pendant la Fête des Pains Sans Levain, il en va de même pour les deux pains agités qui devaient être agités lors d'une offrande pour être acceptée par Dieu à la Pentecôte. Ces prémices sont représentées comme ayant été acceptées par Dieu et feront partie de la Famille Divine lorsqu'elles auront reçu la vie éternelle.

Le fait que ces pains soient faits avec du levain est aussi très symbolique. Josué le Christ est toujours représenté comme étant "sans levain" – qui symbolise être sans péché. Mais ceux-ci, bien qu'acceptés de Dieu, sont représentés comme ayant du levain - ayant été mélangés au péché. Le Christ n'a jamais péché et il est donc représenté comme étant sans levain. Toute l'humanité a péché, alors ils sont représentés comme ayant du levain.

Ces pains agités représentent les 144 000 que Dieu a appelés et choisis parmi toute l'humanité, au cours des premiers 6000 ans de l'homme sur terre. Ils ressusciteront à la vie éternelle en tant qu'êtres spirituels dans la Famille de Dieu – dans le Royaume de Dieu – lorsque Josué le Christ reviendra. Dieu a révélé que les pains agités sont offerts lors d'une Pentecôte et que cela représente les 144 000 qui reviendront avec Christ à son retour.

Notez comment ces deux pains de prémices sont décrits dans l'Apocalypse.

"Je regardai ensuite, et voici un Agneau se tenait sur la Montagne de Sion, et avec lui cent quarante-quatre mille personnes, qui avaient le nom de son Père écrit sur leurs fronts. Et j'entendis une voix du ciel, comme la voix de grandes eaux, et la voix d'un grand tonnerre, et j'entendis une voix de joueurs de harpes, qui jouaient de leurs harpes. Et ils chantaient comme un cantique nouveau devant le trône, et devant les quatre êtres vivants et les Anciens; et personne ne pouvait apprendre le cantique que les cent quarante-quatre mille, qui avaient été rachetés de la terre. Ce sont ceux qui ne se sont pas souillés avec les femmes; car ils sont vierges [parlant de ce qui est spirituel]. Ce sont ceux qui suivent l'Agneau, où qu'il aille. Ce sont ceux qui ont été rachetés d'entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l'Agneau" (Apocalypse 14:1-4).

Ces prémices sont rachetées de l'humanité au cours des premiers 6000 ans. Ils ont été sortis du péché - pardonnés du péché - purifiés devant Dieu par Josué le Christ. Ces 144 000 appelés "prémices" dans Apocalypse 14:4, sont les mêmes que ceux dont on a parlé qui avaient été "rachetés à Dieu" par le sang de Christ (Apocalypse 5:9), ainsi que ceux qui "ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l'Agneau" (Apocalypse 7:14).

Tout comme ces deux pains sont faits à partir d'une très petite quantité de blé provenant des "premiers fruits de la terre", les 144 000 sont un très petit nombre par rapport à tous les milliards de gens qui ont vécu au cours de cette même période de 6000 ans.

À mesure que les gens parviennent à mieux comprendre le plan de Dieu révélé par Ses Sabbats, ils peuvent commencer à comprendre pourquoi si peu de gens sont mentionnés dans l'Ancien Testament comme ayant eu une véritable relation avec Dieu. La période de l'Ancien Testament couvre les premiers 4000 ans de l'homme, jusqu'au moment de la première venue de Christ en tant qu'Agneau Pascal de Dieu. Comprendre cela aidera également à voir pourquoi l'Église a été considérée comme Son petit troupeau au cours des 2000 ans passés. L'Église n'a jamais été une grande organisation sur terre, parce que le plan de Dieu consistait à racheter seulement 144 000 personnes de cette période de 6000 ans.

Dans Lévitique 23, les Pains Sans Levain et de la Pentecôte sont directement liés. Les deux sont attachés à la première récolte appelée "les prémices de la terre". Josué le Christ est le premier des prémices de la moisson de Dieu; les 144 000 sont représentés comme le reste des "prémices de la terre".

La signification de la Pentecôte va beaucoup plus loin que cela, mais ce qui est donné ici permettra de fournir une compréhension de base sur ceux qu'on appelle les prémices.

L'histoire de la Pentecôte est d'une grande importance. Dieu a fait sortir les enfants d'Israël d'Égypte et les a emmenés à travers le désert jusqu'à la Montagne de Sinaï où, le jour de la Pentecôte, Il leur a donné Sa loi sous la forme des Dix Commandements. Cependant, l'exemple de l'histoire des Israélites montre qu'ils n'ont pas pu observer la loi. Les êtres humains charnels, par eux-mêmes, sont incapables de garder la justice de la loi de Dieu. Même à ce jour, la tribu d'Israël connue sous le nom de Juda, généralement appelée le peuple juif, est la quintessence de cette histoire. Ce que l'homme peut faire de mieux, par ses propres efforts, se reflète dans la vie du peuple juif. Aucune autre tribu d'Israël ne s'est tenue à la loi de Dieu comme la tribu de Juda. Toutes les autres se sont rebellés contre Dieu, bien avant Juda.

Alors que le meilleur exemple de l'adhésion de l'homme aux lois de Dieu se trouve dans le peuple juif, ce sont ces mêmes personnes qui se sont attaquées au Christ. Cela a révélé que même s'ils avaient l'air de se conformer à la loi du Dieu de l'Ancien Testament, ils ne Le comprenaient pas, ni Lui, ni Ses voies, ni même la loi elle-même. S'ils l'avaient compris, ils auraient reconnu que Josué le Christ était le Messie. Dans son aveuglement, le peuple juif a refusé l'enseignement et l'instruction qui lui venaient du Fils de Dieu.

Le témoignage que nous a laissé leur vie et la vie de tous les Israélites, c'est que par elle-même l'humanité est incapable de vivre selon les voies et les lois de Dieu. La Pentecôte révèle ce qui manque dans leur vie – pourquoi ils n'ont pas compris les enseignements de l'Ancien Testament – et pourquoi ils n'ont pas reconnu le Messie quand il est venu leur parler il y a près de 2000 ans.

Le livre des Actes révèle autre chose sur l'importance de la Pentecôte dans le plan de Dieu. Après sa mort et sa résurrection, Josué le Christ est apparu aux disciples, comme nous le raconte l'histoire au début du livre des Actes.

"Théophile, j'ai parlé, dans mon premier livre [parlant de ce qu'il avait écrit dans le Livre de Luc], de tout ce que Josué a commencé à faire et à enseigner dès le commencement jusqu'au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir donné ses ordres, par le saint esprit, aux apôtres qu'il avait choisis. Après qu'il eut souffert, il leur apparut vivant, leur donnant de nombreuses preuves infaillibles, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le Royaume de Dieu" (Actes 1:1-3).

L'évangile – la bonne nouvelle – que Josué le Christ a enseigné aux disciples, était ce qui concernait le Royaume de Dieu. Bien que Christ ait continué avec les disciples pendant quarante jours après sa résurrection, le dessein de Dieu était que Christ demeure avec Lui jusqu'à ce qu'il soit temps pour lui de retourner avec le Royaume de Dieu en tant que Roi des rois. Dix jours après que Christ fut enlevé au ciel, les disciples observaient la Pentecôte, et à partir de ce jour, c'est l'esprit saint qui les a guidés, les a conduits et les a instruits, car Christ n'était plus personnellement avec eux.

"Comme il [Christ] se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre ce que le Père avait promis [faisant référence au saint esprit], ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du saint esprit. Alors les apôtres réunis lui demandèrent: Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume à Israël?" (Actes 1:4-6).

Les disciples n'avaient pas compris que Josué le Christ était venu la première fois pour accomplir la Pâque et qu'il allait falloir près de 2000 ans avant que le Royaume de Dieu ne soit établi sur la terre. Ils pensaient qu'il allait accomplir les prophéties de l'établissement de ce Royaume à ce moment-là.

"Il leur répondit: Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de Sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance quand le saint esprit surviendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre" (Actes 1:7-8).

La venue du Royaume de Dieu sur cette terre n'était pas pour leur époque, mais c'est pour notre époque – maintenant! Ce ne sera plus très long, car Dieu a révélé que tous les Sceaux de l'Apocalypse ont déjà été ouverts. L'ouverture des Sceaux a été un repère important dans le calendrier des derniers événements de la fin des temps. Oui, la réalité qui donne à réfléchir, c'est que le dernier Sceau – le Septième Sceau – a déjà été ouvert et tout ce qui reste avant le début de la Troisième Guerre Mondiale, sont les événements des quatre premières Trompettes qui se déclencheront par la détonation de bombes nucléaires.

Concernant le jour de la Pentecôte, Josué a dit très clairement aux disciples qu'ils devaient rester à Jérusalem jusqu'à ce qu'ils reçoivent la promesse de l'esprit de Dieu. On peut lire le récit plus détailler du moment où l'esprit de Dieu fut déversé sur les disciples dans Actes 2. Un grand nombre de ceux qui furent témoins de ce grand événement le jour de la Pentecôte, furent convaincus des paroles qu'ils avaient entendues des disciples, à tel point qu'ils leur demandèrent ce qu'il leur fallait faire.

"Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Josué le Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du saint esprit" (Actes 2:38).

Bien que la loi de Dieu fût donnée aux Israélites le jour de la Pentecôte, Dieu a révélé à l'humanité que Son mode de vie ne peut pas être vécu uniquement par l'effort humain, mais que l'humanité doit également avoir la puissance de Son esprit saint vivant en eux. C'est ce qui manquait aux enfants d'Israël. Elle fait encore défaut dans la vie de tous ceux qui habitent sur la terre, à l'exception de ceux de la véritable Église de Dieu, que le Père a appelés à comprendre Sa vérité.

La parole et le mode de vie de Dieu sont une question d'esprit, et il faut recevoir cet esprit pour comprendre la vraie volonté de Dieu. Sinon, lorsque les gens lisent les paroles de Dieu, ils sont limités à leur propre raisonnement humain pour concevoir des idées et des croyances sur Dieu et Josué le Christ. C'est pourquoi il y a tant de religions sur cette terre, toutes en conflit les unes avec les autres dans ce qu'elles enseignent. Il n'y a qu'une seule vraie Église et une seule vérité – un seul mode de vie qui vient de Dieu.

Encore une fois, l'homme ne peut pas par lui-même sortir du péché. Il ne peut pas obéir à Dieu et sortir du péché, comme le montrent les Pains Sans Levain, à moins que l'esprit de Dieu ne demeure en lui. Ce n'est qu'en acceptant Josué le Christ, comme notre Pâque, que nous pouvons être pardonnés de nos péchés. Alors que le processus de repentance et de pardon a lieu, Dieu est là avec l'aide de son esprit pour rendre possible le salut.

Le Livre des Actes continue en montrant qu'après le baptême, nous recevons "l'imposition des mains" par le ministère de Dieu, et si nous nous sommes repentis, alors nous sommes engendrés de l'esprit de Dieu. C'est l'imprégnation réelle de l'esprit de Dieu qui nous engendre. C'est ce qui a lieu sur un plan spirituel, mais cela peut être comprit par l'exemple du "type physique" de l'engendrement humain. Au moment où un spermatozoïde imprègne l'ovule humain, une vie est engendrée. L'être n'est pas encore né dans le monde, mais il se développe en embryon jusqu'au moment de sa naissance réelle dans le monde.

Le processus, par lequel les humains sont nés de l'esprit de Dieu, est comparé au processus de la naissance humaine. Après avoir été engendré de l'esprit de Dieu, nous commençons à grandir – spirituellement en embryon. Alors que nous continuons notre croissance spirituelle en conquérant et en surmontant les tendances de notre nature humaine égoïste, nous continuons à mûrir jusqu'au moment où nous pouvons naître dans la Famille de Dieu – dans le Royaume même de Dieu. Le Christianisme traditionnel ne comprend pas ce que signifie réellement de "naître de nouveau".

L'expression "né de nouveau" est considérée par la plupart des gens comme une sorte "d'expérience religieuse" découlant de l'acceptation de celui qu'ils appellent "Jésus" Christ. Bien que ces personnes éprouvent souvent un changement émotionnel accompagné d'un nouvel objectif qui change la vie, ce n'est pas ce que Dieu révèle être vrai.

Nicodème, qui de son temps était reconnu comme un grand chef religieux, était venu voir Josué pour lui poser des questions sur le Royaume de Dieu. Mais il ne comprit pas ce qu'il avait entendu. Josué lui avait dit: "En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu." (Jean 3:3). Nicodème ne pouvait que penser physiquement à ce que Christ lui avait dit, ainsi il lui demanda: "Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il entrer une seconde fois dans le ventre de sa mère et naître?" (Verset 4). Remarquez la réponse de Josué:

"Josué répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'esprit est esprit" (Jean 3:5-6).

Joshua expliquait cela très clairement. Il disait que ce qui est né physiquement ne peut être produit que par quelque chose de physique. Dans la vie humaine, lorsqu'un spermatozoïde féconde un ovule, un embryon physique est produit. Tout est physique. Le processus physiologique d'un embryon qui grandit dans le ventre d'une mère, produit la naissance d'un enfant.

Dieu a donné à l'homme un esprit humain qui nous différencie des animaux. C'est ce qui produit notre individualité. Nous ne sommes pas préprogrammés pour réagir à la nature, comme Dieu a créé le règne animal. Avec cette "essence spirituelle" dans l'esprit humain, nous avons la capacité divine de penser, de créer et de mémoriser. Cette capacité nous rend individuellement uniques. Nous avons la liberté de choix; nous avons le libre arbitre.

Dieu ne peut pas créer un caractère juste et parfait chez les humains; cela ne peut s'accomplir que par le libre choix de chaque personne. Autrement, nous serions programmés "comme des robots" de manière à agir parfaitement en matière de moralité et vivre en accord avec la loi de Dieu. Mais Dieu veut que nous choisissions par nous-mêmes; nous devons choisir entre nos propres voies égoïstes et les voies de Dieu. Encore une fois, la possibilité de choisir viendra quand Dieu le décidera. Avant que ce moment ne vienne pour l'humanité - avant que Dieu puisse donner cette opportunité aux gens du monde – car l'humanité a déjà prouvé qu'elle rejettera toujours Dieu! Alors, au moment que Dieu jugera parfait, Il donnera aux gens la meilleure opportunité possible de Le recevoir Lui, ainsi que Son mode de vie.

Paul a partagé cette connaissance sur l'esprit humain avec les Corinthiens. Il a expliqué que les membres de l'Église pouvaient comprendre les mystères de Dieu. Ces "mystères" ne peuvent pas être compris sans l'esprit de Dieu, et par conséquent, Ses voies restent cachées – elles restent un mystère pour l'humanité.

"Dieu nous les a révélées par Son esprit. Car l'esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'esprit de Dieu" (1Corinthiens 2:10-11).

Paul montre clairement que sans l'esprit saint de Dieu, les gens sont incapables de connaître les vérités et les voies de Dieu, parce qu'Il se doit Lui-même de les révéler. L'humanité ne peut comprendre que les choses qui sont sur un plan physique et elle ne peut pas comprendre les choses qui sont sur un plan spirituel. C'est pourquoi Nicodème ne pouvait pas comprendre ce que Christ lui disait. Le fait est qu'il n'était pas attiré par l'esprit saint de Dieu.

L'esprit est la puissance de Dieu. Ce n'est pas un "être" comme l'enseigne le Christianisme traditionnel. L'enseignement d'une trinité est faux! Il n'existe aucun être appelé le saint esprit.

"Or nous, nous n'avons pas reçu l'esprit du monde [s'adressant à l'Église], mais l'esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par Sa grâce. Et nous en parlons, non avec des discours qu'enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu'enseigne l'esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles. Mais l'homme naturel [l'être humain physique] ne reçoit pas les choses de l'esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on les discerne" (1Corinthiens 2:12-14).

Ainsi, par elle-même l'humanité est incapable de connaître Dieu et Ses voies, à moins qu'Il ne les lui révèle. C'est la raison pour laquelle l'humanité a continuellement rejeté Dieu et Ses voies. L'orgueil du raisonnement humain égoïste rejette la vérité de Dieu. Au lieu de cela, l'humanité a formulé ses propres idées religieuses et des concepts de Dieu qui lui conviennent beaucoup mieux. Au cours de 6000 ans, l'humanité a prouvé qu'elle rejette Dieu. C'est pourquoi il y a des gens qui détesteront ce qui est écrit dans ce livre. Ils ne peuvent pas surmonter leur propre fierté! C'est aussi la raison pour laquelle ce monde doit être humilié, avant que Christ Josué revienne comme Roi des rois.

Si vous comprenez ces choses, alors il n'y a qu'une seule explication! C'est que Dieu est en train de vous donner cette opportunité et cette capacité. Vous êtes attiré par l'esprit de Dieu. Si tel est le cas, alors vous avez le choix. Accepterez-vous ce qui est vrai? Certains auront à affronter des moments plus difficiles, vivant des événements catastrophiques qui peuvent avoir sur les gens l'effet de les motiver à se tourner vers Dieu pour obtenir de l'aide et des réponses. Plus les gens s'acharneront à rejeter Dieu, moins ils auront la chance de recevoir Son aide et Sa faveur, pour survivre les choses qui vont arriver.

Dieu va commencer à appeler le monde entier! Pourtant, la plupart des gens ne s'humilieront pas pour recevoir le Royaume de Dieu qui va venir.

Revenons au déroulement de l'histoire de la Pentecôte. Le processus physique de la naissance humaine ne peut produire que ce qui est physique, et il en va de même pour la naissance spirituelle. Un être humain doit naître de l'esprit de Dieu. C'est ce qui s'accompli par l'imprégnation de l'esprit de Dieu au sein de "l'esprit humain" que Dieu a donné à tous les humains. Après le baptême d'eau (baptême en grec signifie "immersion"), on sort de l'eau pour commencer à vivre une nouvelle vie. C'est immédiatement après le baptême que s'effectue "l'imposition des mains" par le ministère et que l'imprégnation de l'esprit saint de Dieu peut alors nous engendrer.

Une fois engendré de l'esprit saint de Dieu, on peut commencer à grandir spirituellement, mais seulement "en embryon" au sein de l'Église. Nous vivons dans un corps physique imprégné de l'esprit saint de Dieu. Nous commençons à vivre une vie qui consiste à conquérir la chair – surmonter les forces de la nature humaine – développant ainsi un caractère saint et juste. Ce processus nous permet finalement de "naître" dans le Royaume de Dieu – la Famille de Dieu – en tant qu'êtres spirituels, pleinement "nés de l'esprit".

Josué le Christ expliquait à Nicodème que "ce qui est né de la chair est chair". Il expliquait que la chair (ce qui est physique) ne peut produire que quelque chose qui est chair – physique. L'engendrement physique humain ne mène qu'à la naissance physique humaine. Mais Christ a ensuite expliqué: "ce qui est né de l'esprit est esprit". Ce n'est que lorsque l'on est imprégné de l'esprit saint de Dieu, que l'on peut, avec le temps, naître – entrer – dans le Royaume de Dieu.

C'est à travers ce processus que toutes les prémices entreront dans le Royaume de Dieu. Lorsque Josué le Christ reviendra, ils ressusciteront à une vie spirituelle, en tant qu'êtres spirituels, composés d'esprit dans la Famille de Dieu.

La Pentecôte dépeint les "moyens" par lesquels une personne peut comprendre et vivre les voies de Dieu. Avec le temps et grâce à la maturité spirituelle, on peut passer du mortel à l'immortel - du physique au spirituel – naître dans la Famille spirituelle de Dieu. La Pentecôte représente également les prémices de la Famille de Dieu, ceux qui de toute l'humanité seront ressuscités en premier, à la fin des premiers 6000 ans de l'humanité sur terre. Mais tous ceux qui suivront, passeront également par le même processus qui consiste à être attirés, puis engendrés de l'esprit saint de Dieu, ce qui pourra les conduire à naître dans la Famille même de Dieu.



LA FÊTE DES TROMPETTES

En avançant d'un Jour Saint annuel à l'autre, ces jours continuent à nous révéler de plus en plus le plan et le dessein de Dieu pour l'humanité. Nous arrivons ensuite au quatrième Jour Saint annuel qui a lieu à l'automne dans l'hémisphère nord. Ce jour est connu dans le judaïsme sous le nom de Roch Hachana, et bien que le judaïsme ait perdu le vrai sens et le véritable but des Jours Saints de Dieu, ils connaissent le jour correct pour l'observance de celui-là.

Le jour exacte de la Fête des Trompettes se situe généralement en septembre ou début octobre dans le Calendrier Romain.

"L'Éternel parla à Moïse, et dit: Parle aux enfants d'Israël, et dis: Le septième mois [du calendrier de Dieu], le premier jour du mois, vous aurez un Sabbat, un mémorial [une observance annuelle] au son des trompettes, et une sainte convocation" (Lévitique 23:23-24).

La Fête des Trompettes est essentiellement attachée aux événements qui mènent à la venue de Christ et incluent son retour pour établir le Royaume de Dieu – Son gouvernement sur terre. Bien qu'un aspect de la Pentecôte préfigure le retour réel de Christ et des 144000 ressuscités qui reviendront avec lui, la Fête des Trompettes annonce également cet événement (la 7ème Trompette) et ceux qui suivent. Cette dernière Trompette comprend également des événements qui permettront d'établir le gouvernement de Dieu, après le retour de Christ et des 144 000. Ces événements connectent le sens de la Pentecôte à celui de la Fête des Tabernacles, qui elle représente l'établissement du Millénaire.

Le plus grand rôle de la Fête des Trompettes s'accomplira dans l'annonce finale (le retentissement), qui proclamera la venue du Roi des rois, le Messie prophétisé qui régnera sur l'humanité.

Dans sa première lettre aux Thessaloniciens, Paul parle de trompettes et du rôle qu'elles jouent, qui est également contenu dans l'accomplissement de ce que représente la Fête des Trompettes.

"Or, mes frères, je ne veux pas que vous soyez dans l'ignorance [il s'adresse à l'Église – à ceux qui sont appelés à faire partie des 144 000] au sujet de ceux qui se sont endormis [parlant de ceux qui avaient été appelés et qui sont morts dans la foi, au cours des 6000 ans passés], afin que vous ne vous affligiez pas, comme les autres hommes qui n'ont pas d'espérance. Car si nous croyons que Josué est mort et qu'il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera [enverra] avec Josué, ceux qui sont morts en lui [Dieu les ressuscitera pour qu'ils reviennent avec Josué, à son retour]" (1 Thessaloniciens 4:13-14).

"Car nous vous déclarons ceci par la parole du Seigneur, que nous les vivants qui serons restés pour l'avènement du Seigneur [parlant de ceux, toujours vivants qui ont été appelés pour être prémices parmi les 144 000] nous ne précéderons pas ceux qui dorment [morts en Christ]. Car le Seigneur lui-même descendra du ciel, avec un cri, avec la voix d'un archange et au son de la trompette de Dieu; et les morts qui sont en Christ ressusciteront premièrement; ensuite, nous les vivants qui serons restés [les quelques-uns, appelés à être des prémices, qui seront toujours vivants dans l'Église au moment de la venue de Christ] nous serons enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur, dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur" (1 Thessaloniciens 4:15-17).

Paul décrit le même événement à l'Église de Corinthe.

"En un moment, en un clin d'œil, à la dernière trompette; car la trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous serons changés" (1 Corinthiens 15:52).

Paul expliquait l'événement du plan de Dieu qui allait avoir lieu lorsque la dernière trompette – la Septième Trompette – allait s'accomplir. Lorsque cet événement déclenché par la Trompette commencera, les 144 000 seront ressuscités. Ceux qui sont morts seront ressuscités en premier, suivi immédiatement de ceux qui sont encore en vie et qui font partie de ce décompte des 144 000, ils seront alors tous transformés en vie d'esprit et ne seront plus des êtres physiques.

La plupart de ceux qui ont été scellés en tant que prémices – les 144 000 – sont morts, mais à ce moment-là, quand l'événement de cette dernière trompette se sera accompli, ils seront alors ressuscités à la vie immortelle. Les quelques prémices encore en vie à ce moment-là, seront changés en un instant, d'une vie physique mortelle, ils deviendront des êtres spirituels immortels, pour faire partie de la Famille de Dieu – le Royaume de Dieu.

"Or, le septième ange sonna de la trompette, et de grandes voix se firent entendre dans le ciel, qui disaient: Les royaumes du monde sont devenus les royaumes de notre Seigneur et de son Christ, et Il régnera pour toujours et à jamais " (Apocalypse 11:15).

Toutes les prémices appelées au cours des 6000 ans passés, seront ressuscitées le jour de l'événement de cette dernière Trompette, le premier événement de la Septième Trompette du Septième Sceau. Pourtant, c'est le Jour Saint de la Pentecôte qui révèle le moment réel du retour de Christ avec les 144 000. Cependant, c'est l'annonce de toutes les Sept Trompettes qui mène à ce grand accomplissement. L'accomplissement principal de la Fête des Trompettes se trouve dans l'annonce des Sept Trompettes.

Les Jours Saints de Dieu sont centrés sur des segments précis de Son plan global pour l'humanité. Ceux-ci se chevauchent souvent et sont entrelacés dans leur signification et leur objectif, puisqu'ils agissent dans leur ensemble pour produire un processus de salut complet qui s'étale sur 7100 ans.

Comme les événements des six Trompettes ont déjà été expliqués au chapitre 5, il n'est pas nécessaire de les répéter ici. Cependant, les événements des Trompettes qui précèdent la Septième Trompette, font tous partie de ce qui rend possible le déclenchement de la Septième Trompette.

L'annonce de la Septième Trompette commence par la déclaration: "les royaumes de ce monde sont devenus les royaumes de notre Seigneur et de son Christ, et Il régnera pour toujours et à jamais". Une fois cette portion du sens de la Pentecôte accomplie, avec le retour de Christ et des 144000, le sens des Trompettes apporte la réalisation de quelque chose d'autre qui dépasse cet événement et établit Christ comme le Roi des rois.

Comme les trompettes sont utilisées dans l'annonce de la venue de Christ en tant que Roi, il ne sera établi dans ce rôle sur toute la terre, que quand lui et les 144 000 en saisiront le contrôle. Les 6 premières annonces de trompette servent d'alarmes de guerre avant la venue de Christ. La 7ème Trompette annonce non seulement le retour de Christ et des 144 000, mais elle annonce également une guerre qui se poursuivra après ce retour. Cette guerre a pour but d'établir fermement le gouvernement du Royaume de Dieu sur les nations.

Bien que ce fut mentionné au Chapitre 7, il serait bon de citer les versets qui décrivent cet événement.

"Je vis ensuite le ciel ouvert, et voici un cheval blanc, et celui qui était monté dessus, s'appelait Fidèle et Véritable, celui qui juge et qui combat [grec – faire la guerre] avec justice. Ses yeux étaient comme une flamme de feu; il avait sur sa tête lusieurs couronnes [figurativement – régnant alors sur toutes les nations]. Il avait un nom écrit que personne ne connaît que lui-même. Il était vêtu d'un manteau teint de sang, et son nom s'appelle, La Parole de Dieu [c'est Josué le Christ]. Les armées [les 144 000] qui sont dans le ciel [dans l'atmosphère au-dessus de la terre, le ciel], vêtues de fin lin blanc et pur, le suivaient sur des chevaux blancs. Il sortait de sa bouche une épée tranchante pour frapper les nations, car il les gouvernera avec un sceptre de fer, et il foulera la cuve du vin de la colère et de l'indignation du Dieu Tout-Puissant. Et sur son manteau, et sur sa cuisse, il portait ce nom écrit: Roi des rois, et Seigneur des seigneurs" (Apocalypse 19:11-16).

L'accomplissement final, illustré par les Trompettes, qui mène à la venue de Christ, va continuer pendant un certain temps après son retour. Ce sera dans le but d'établir son règne avec le Royaume de Dieu qui régnera alors sur la terre. Il a également été cité avant, qu'à ce moment-là, Christ et les 144 000 commenceront à détruire ceux qui détruisent la terre.

C'est ainsi que le sens de la Fête des Trompettes est lié au sens de la Pentecôte à travers les Trompettes, afin d'établir le Millénaire représenté par la Fête des Tabernacles.

Le son des trompettes avait une grande signification pour les Israélites après leur libération d'Égypte. Alors que les Israélites se déplaçaient dans le désert pendant quarante ans, les trompettes leur servaient à signaler des instructions particulières, comme pour le déplacement d'un campement à un autre. Les trompettes servaient également d'alarme pour avertir de l'imminence d'une guerre. Il devrait être clair que l'utilisation physique de ces trompettes par les Israélites, apporte sa signification dans la réalisation du plan et du dessein de Dieu contenus dans la Fête des Trompettes.



LE JOUR DES EXPIATIONS

Le cinquième Sabbat annuel est le Jour des Expiations. Le judaïsme appelle ce moment Yom Kippour, et le jour correct de son observance est généralement marqué sur le Calendrier Romain sous le même nom.

"L'Éternel parla aussi à Moïse, en disant: Le dixième jour de ce septième mois sera le Jour des Expiations; vous aurez une sainte convocation [une assemblée impérative], vous humilierez vos âmes [par un jeûne total, sans manger ni boire], et vous offrirez à l'Éternel des sacrifices faits par le feu. Vous ne ferez aucun travail ce jour-là; car c'est le Jour des Expiations, où doit être faite pour vous l'expiation devant l'Éternel votre Dieu" (Lévitique 23:26-28).

"Vous ne ferez aucun travail; c'est une ordonnance perpétuelle pour vos générations, dans toutes vos demeures. Ce sera pour vous un sabbat, un jour de repos [un Sabbat annuel], et vous humilierez vos âmes. Le neuvième jour du mois, au soir [commençant au coucher du soleil du neuvième jour], d'un soir à l'autre soir [observé jusqu'au coucher du soleil le jour suivant], vous célébrerez votre Sabbat" (Lévitique 23:31-32).

Ce Sabbat annuel représente la totalité du processus accompli de la Pâque à la Fête des Trompettes. Une grande partie de ce processus aura été accomplie lorsque Christ reviendra et que Satan aura été séquestré loin de la présence de l'humanité.

Ce jour représente le processus d'expiation – le processus par lequel l'humanité peut être réconciliée avec Dieu. Après l'accomplissement des Trompettes, les prémices de Dieu sont alors entièrement expiées – réconciliées – avec Dieu. L'ensemble du processus (révélé à travers la Pâque, les Pains sans Levain, la Pentecôte et les Trompettes) montre comment les prémices ont pu naître dans la Famille de Dieu – faire partie du Royaume de Dieu.

Bien que le processus aura été totalement accompli dans les prémices, il restera toujours des milliards de gens à expier – à réconcilier – avec Dieu. Chaque être humain devra toujours suivre le même processus que ceux qui, appelés au cours des premiers 6000 ans, font déjà partie des 144 000. Le Jour des Expiations illustre tout ce processus. Chacun doit accéder à l'unité et l'harmonie avec Dieu – et devenir un avec Lui.

La réconciliation avec Dieu le Père, par le sang de Josué le Christ, commence par la Pâque. Nous devons nous repentir, sortir de l'Égypte spirituelle (péché), être baptisés et recevoir l'imprégnation de l'esprit de Dieu.

Alors que nous grandissons spirituellement et surmontons notre nature, Dieu peut commencer à transformer notre façon même de penser et nous amener dans l'unité et l'harmonie avec Son seul vrai mode de vie. Une fois que quelqu'un a traversé tout ce processus avec succès, il pourra devenir complétement un avec Dieu, par un changement de mortel à immortel, de physique à spirituel, dans le Royaume de Dieu.

"Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps en sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, c'est votre culte raisonnable. Et ne vous conformez pas à ce monde, mais soyez transformés par le renouvellement de votre esprit, afin que vous éprouviez que la volonté de Dieu est bonne, agréable et parfaite" (Romains 12:1-2).

Le Royaume de Dieu c'est la Famille de Dieu. Il sera composé d'êtres spirituels qui étaient autrefois physiques. Ils ne feront qu'un avec Dieu pour l'éternité.



Le Destin de Satan et du Domaine Démoniaque

Bien que ce jour représente tout le processus de réconciliation, d'être pleinement expié à Dieu, il représente également l'accomplissement d'un autre grand événement, qui dépeint l'effacement total de l'influence du péché sur l'humanité

Lorsque le Royaume de Dieu viendra sur cette terre, tout le monde se verra offrir la possibilité d'entrer dans ce processus d'expiation à Dieu, par opposition à seulement quelques-uns à qui cela avait été offert au cours des premiers 6000 ans. Cette période de grand salut pour l'humanité, pourra s'épanouir en grande partie grâce au destin de Satan et du domaine démoniaque.

Lorsque le Royaume de Dieu viendra, l'humanité aura été délivrée de ses voies destructrices. Josué le Christ régnera alors sur toute la terre, avec les 144 000 qui auront été ressuscités à son retour. Les voies de Dieu gouverneront le cours de l'humanité. La justice sera rapide. La connaissance de Dieu remplira la terre. Les gens apprendront à vivre en paix et en harmonie les uns avec les autres.

À cette époque, il n'y aura qu'une seule religion sur terre. Il n'y aura qu'un seul gouvernement au pouvoir sur la terre. Chacun aura l'occasion d'observer le Sabbat du septième jour et les Jours Saints annuels. Une grande harmonie, une paix et un amour authentique rempliront la vie des familles, des communautés et des entreprises – la vie de tous ceux qui choisiront de vivre selon la voie de Dieu.

Les fausses religions, la politique, les lobbyistes, les gouvernements encombrants et bureaucratiques, la cupidité des entreprises, le trafic de drogue, la traite des êtres humains et tant d'autres maux dans le monde d'aujourd'hui, ne seront pas autorisés à exister. La voie de la cupidité compétitive sera remplacée par la voie de la coopération tournée vers le bénéfice des autres et de la planète.

Mais même avec toutes les améliorations impressionnantes qui se produiront pour l'humanité à cette époque, il restera toujours un grand obstacle à la paix, à l'harmonie et à la prospérité totales de l'humanité. Cet obstacle est Satan et ses démons (les anges qui se sont rebellés avec lui). Le Jour des Expiations représente également la séquestration de Satan et de ses démons, loin de la présence de l'humanité.

Lucifer était l'un des archanges de Dieu. Lui et un tiers du domaine angélique avaient été chargés de prendre soin de la terre. Le gouvernement de Dieu était administré par ce grand archange. Son histoire est une histoire de fierté et de rébellion envers Dieu. Ésaïe 14: 12-14 et Ézéchiel 28: 12-17 donnent un aperçu général de cet être, mais d'autres éléments de cette histoire se trouvent dans des zones fragmentées à travers les écritures.

Dieu n'a pas révélé la durée de ces événements variés. Cependant, les preuves que l'on trouve dans notre système solaire immédiat, ainsi que sur la terre elle-même, révèlent beaucoup de choses lorsqu'ils sont combinés aux vrais récits des écritures. Il y a des millions d'années, Dieu a créé l'univers et notre terre. Mais, encore une fois, Dieu n'a révélé nulle part dans les écritures le moment exact ou l'ordre dans lequel ces événements se sont produits.

C'est avant la création de l'univers physique et de la terre, que Dieu a créé le domaine angélique. Dieu est esprit et les êtres qu'il a créés sont esprit. Rien n'existait sauf le monde des esprits. La capacité limitée de l'esprit humain ne peut gérer que le monde physique qui nous entoure, ainsi, notre capacité à saisir un monde spirituel est limitée aux concepts physiques. Dieu a révélé qu'Il avait créé un univers physique qui comprenait cette terre. Il est pris en compte que les anges se sont réjouis devant la création physique de Dieu.

Dieu révéla au domaine des anges, des parties de Son plan pour créer Sa famille à travers les êtres humains. Le Livre des Hébreux révèle que le domaine angélique – le royaume angélique – fut créé pour plus tard servir ceux qui vivraient une vie physique et finiraient par naître dans la Famille même de Dieu.

À un moment donné, Lucifer a commencé à en vouloir davantage pour lui-même. Il n'était pas d'accord avec les plans de Dieu ou le but de la création physique. Il s'est alors rebellé contre Dieu et près d'un tiers du domaine angélique s'est finalement rebellé avec lui, en conséquence de quoi éclata une grande guerre angélique qui s'étendit à toute la création physique.

Dieu a déclaré que la création originale de la terre était belle et parfaite. Il y avait de la vie sur terre, mais ce n'était pas la vie qui existerait lorsque l'homme serait finalement créé. Il y existait sur les terres, dans le ciel et dans la mer des formes de vie primitives. Les restes squelettiques de bon nombre de ces créatures sont exposés dans les musées et sont visibles partout dans le monde.

Qu'est-il arrivé? Les scientifiques essaient de donner leurs interprétations "intellectuelles" pour répondre à ces questions, mais la simple réalité est que tout a été rapidement détruit au moment de la rébellion de Lucifer. Toute vie sur terre a été soudainement détruite. C'était il y a des centaines de milliers d'années. L'histoire qui commence dans la Genèse parle de la création de l'humanité, ainsi que de la vie végétale et animale appropriée pour compléter l'humanité. Ce n'est pas la création originale de la terre elle-même – qui elle s'est produite bien longtemps avant la création de l'humanité.

"Au commencement [Il n'y a pas d'article défini en hébreu. On devrait lire, 'en un commencement…'] Dieu créa les cieux et la terre. [En un commencement, Dieu a réellement créé la terre et l'univers dans sa totalité au cours d'une très longue période – des millions et des millions d'années de cela. Il n'y pas eu d'évolution, mais simplement une création qui a duré une immensité de temps.] La terre était [Hébreu – "devint"] informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux" (Genèse 1:1-2).

Dans ce récit, la terre existait déjà. Elle avait été initialement créée des millions d'années plus tôt. Cependant, elle était tombée dans un état de désolation et de désordre. L'obscurité enveloppait le monde entier. Comme il est dit, la puissance de l'esprit de Dieu a commencé à se déplacer sur les eaux de la terre, puisque les eaux existaient déjà. Ensuite, Dieu a commencé à travailler sur la terre entière – pour ramener la vie. L'image globale était ici celle d'un chaos, alors que Dieu commençait à renouveler la face de la terre, comme décrit dans les Psaumes. Oui, la terre est âgée de millions d'années, mais l'humanité n'est là que depuis près de 6000 ans.

Dû au fait que le plan de Dieu pour la création de Sa Famille, Elohim, allait produire une famille beaucoup plus grande que celle du royaume angélique, Satan a commencé à se retourner contre Dieu. Il détestait le plan que Dieu avait pour créer des êtres qui, avec le temps, deviendraient plus grands que lui. Après avoir convaincu un tiers du domaine angélique de la légitimité de sa jalousie, ils se sont déterminés à détruire toute vie sur terre. C'est exactement ce qu'ils ont fait, puisque la première création de vie fut détruite en un instant. Dieu n'a pas encore révélé à l'humanité comment tout cela s'est produit, mais seulement le fait que cela s'est produit.

Lorsque Satan s'est rebellé, Dieu a changé son nom d'origine, Lucifer, en Satan, et les anges qui l'ont suivi ont alors été connus sous le nom de démons. Dieu les a confinés à cette terre. Leur présence et leur influence sur l'humanité allait servir au plan de Dieu, pour révéler la destructivité et le mal de tout ce qui résiste à Ses voies justes.

Lorsque Lucifer s'est rebellé, le gouvernement de Dieu sur terre a cessé. C'est maintenant, à notre époque, que le gouvernement de Dieu va être rétabli. Josué le Christ inaugurera le Royaume de Dieu – le gouvernement de Dieu sur la terre.

Oui, ce Jour des Expiations représente également le fait que Satan et ses démons seront séparés de la présence de Dieu et de l'humanité. Ils ne seront plus en mesure d'influencer et de tromper l'humanité, sauf pendant une très courte période, tout à la fin du règne de 1100 ans du Royaume de Dieu. À ce moment-là, le Jour des Expiations prendra tout son sens, puisque Satan et les démons seront de nouveau séparés, mais cette fois – pour toujours – pour l'éternité.

Le Jour des Expiations représente une époque où Satan et les démons n'auront plus aucune part dans le dessein et les plans avenir de Dieu pour la continuation de la vie. Au contraire, ce Sabbat annuel représente merveilleusement le monde en cours d'expiation totale avec Dieu.



LA FÊTE DES TABERNACLES

Cette période a une signification importante, mais nous ne couvrirons qu'une version condensée de cette saison de Jour Saint. Lévitique 23 continue avec les Jours Saints annuels et décrit une observance finale qui dure huit jours. Les sept premiers jours sont appelés la Fête des Tabernacles, le premier jour étant un Sabbat annuel. Cette période de sept jours est suivie d'une célébration du huitième jour, qui est également un Sabbat annuel, le dernier jour de la révélation du plan de Dieu. Il s'appelle le Dernier Grand Jour.

La Fête des Tabernacles représente le temps où le Royaume de Dieu viendra gouverner l'humanité pendant 1000 ans. On a déjà beaucoup parlé de la venue du Messie et de son règne sur la terre. Cette célébration festive représente le temps sur le point d'être inauguré sur cette terre. Ce moment arrivera une fois que Christ et les 144 000 interviendront pour arrêter la Troisième Guerre Mondiale.

Comme nous l'avons déjà vu, le Sabbat hebdomadaire dépeint les derniers 1000 ans du plan de 7000 ans de Dieu. La Fête des Tabernacles se concentre principalement sur cette même période et représente les derniers 1000 ans qui verront le Royaume de Dieu gouverner toutes les nations de la terre. Puisque tant a déjà été écrit dans ce livre sur cette période du Millénaire, il n'est pas nécessaire ici de répéter ces choses.

Dans l'observance de l'Ancien Testament, cette Fête de sept jours était également appelée la Fête des Huttes, du fait que Dieu avait instruit les Israélites de construire des petites huttes (des cabanes en plein air) de petites structures temporaires faites de rameaux, de feuillages ou de branches de palmiers. Les gens étaient censés s'y asseoir et y passer un certain temps chaque jour de la Fête, à méditer et se rappeler comment Dieu les avait délivrés de la captivité en Égypte, pour les conduire dans une terre promise riche et prospère. Ils devaient se remémorer que les enfants d'Israël avaient demeuré dans des habitations temporaires (tabernacles) pendant 40 ans, lorsqu'ils voyageaient à travers le désert jusqu'à ce que Dieu les amène dans la terre promise.

C'est de cette manière que la Fête était célébrée, jusqu'à la formation de l'Église de Dieu en 31après-JC. Tout comme Christ a changé la manière d'observer la Pâque quand l'Église a commencé, la manière de célébrer la Fête des Tabernacles a également été changé. Les Israélites devaient se concentrer mentalement sur le fait que Dieu les avait délivrés d'Égypte physiquement et les avait conduits dans un pays qu'Il leur avait donné.

Cependant, pour l'Église, Dieu a révélé comment la Fête des Tabernacles doit être célébrée; centré sur le sens spirituel de ce que les Israélites avaient observé physiquement.

Le plan et le dessein de Dieu à travers ce qui est révélé en cette saison de Jour Saint, expriment le fait qu'Il va conduire l'humanité dans une terre promise spirituelle ou un héritage spirituel. En tant qu'êtres humains physiques, on nous donne des habitations temporaires – nos corps humains physiques – pour vivre notre vie physique. Cependant, le dessein de Dieu est d'offrir à l'humanité, en Son temps, l'opportunité d'être délivré de l'esclavage de la nature humaine charnelle égoïste et des voies de l'humanité, qui sont comparées spirituellement à la captivité spirituelle en Égypte.

Bien que l'humanité ne passe qu'un temps défini dans un corps humain physique, le dessein de Dieu est de le mener à une vie qui dure à toujours dans des corps spirituels – non plus dans des habitations temporaires, mais des habitations spirituelles pour toujours dans la Famille Divine, Elohim.

Comme avec les enfants d'Israël, l'humanité peut être délivrée de la corruption et de l'esclavage de la vie dans des habitations temporaires, alors qu'ils avancent dans le désert d'une vie charnelle. Avec l'aide et la puissance de l'esprit saint de Dieu, l'humanité peut grandir spirituellement jusqu'à ce qu'elle soit délivrée pour entrer dans une terre promise spirituelle – un héritage incorruptible dans le Royaume de Dieu, en tant qu'Élohim.



LE DERNIER GRAND JOUR

Dans l'Église de Dieu, le jour qui suit immédiatement après la Fête des Tabernacles (le huitième jour), est appelé traditionnellement par l'un ou l'autre de deux noms: le Dernier Grand Jour et le Jugement du Grand Trône Blanc. C'est le septième et dernier des Sabbats annuels de Dieu. C'est une révélation passionnante dans le plan de Dieu. Comme la Pentecôte représente la récolte des prémices au début du printemps, il en va de même pour la Fête des Tabernacles qui illustre la bien plus grande récolte d'automne, qui se concentre sur le Millénaire et le Dernier Grand Jour qui conclut tout avec les 100 dernières années.

Le Dernier Grand Jour représente une période de grand jugement qui aura lieu après les 7000 ans du plan de Dieu. Il s'agit d'une période de jugement qui couvre une période de 100 ans. C'est la période dont nous avons parlé auparavant dans ce livre, lors de laquelle il n'y aura plus de naissance humaine. Après 7000 ans, le processus d'engendrement et de naissance humaine prendra fin.

Étant donné que cette dernière période des cent dernières années de l'existence humaine a été évoquée en détail dans la dernière partie du Chapitre 7, il n'est pas nécessaire de répéter ces choses ici, il suffit simplement de comprendre que c'est ce que ce septième Jour Saint représente.

C'est le moment où des milliards de gens seront ressuscités à une seconde vie physique. C'est au cours de cette période de 100 ans que tous ceux qui auront à vivre une deuxième vie physique auront la possibilité de choisir et de vivre le mode de vie de Dieu. En choisissant cela, ils pourront faire partie de la Famille de Dieu – le Royaume de Dieu – naître en tant qu'êtres d'esprit, tout comme les 144 000 l'avaient été.

Ceux qui refuseront, mourront une deuxième fois – une seconde mort – ils ne recevront plus jamais la vie. Le jugement de Dieu pour ceux qui ne veulent pas faire partie de Sa famille n'est pas un tourment éternel. C'est une punition qui durera pour toujours. C'est la mort – pour ne plus jamais ressusciter – une punition éternelle.

C'est au cours de ces 100 dernières années que des milliards de gens seront ressuscités. Tous ceux qui ont vécus et sont morts, jeunes et moins jeunes, se verront redonner la vie dans des corps humains physiques plein de santé et de vigueur. C'est alors qu'ils pourront choisir de faire partie de la Famille éternelle de Dieu. C'est là l'histoire du Dernier Grand Jour et de la création complète d'Elohim!