QUAND
LE COMPTE
À REBOURS
PRENDRA FIN

Chapitre 4
LA MONTÉ ET LA CHUTE DE L'UE



COMME SPÉCIFIÉ DANS le chapitre dernier, la septième et dernière renaissance prophétisée de l'empire Européen a commencé dans les années 50 et s'approche maintenant de sa fin. Malheureusement, le monde est totalement ignorant de ces choses et ne voit pas les événements de fin-des-temps qui sont en train de s'accomplir en ce moment devant nos yeux, événements qui ont été prophétisés plusieurs milliers d'années de cela.

Pour près de 70 ans, l'Église de Dieu a annoncé la vérité sur cette septième renaissance à tous ceux qui voulaient l'entendre. Cette unification a commencé à se former sérieusement il y a 63 ans, et s'est développée en l'Union Européenne d'aujourd'hui. Mais maintenant, elle est sur le point de chuter!

La raison pour laquelle ce chapitre est centré là-dessus, c'est dans l'espoir que les Européens réagiront plus positivement que les autres. Les Européens devraient être ceux qui parmi tous les peuples sont les mieux placés pour saisir l'importance et la vérité de ce qui est révélé dans ce chapitre sur leur histoire et leur situation présente.



Herbert W. Armstrong

Encore une fois, il est important de savoir ce que Dieu avait donné de comprendre à Herbert Armstrong à la fin de la 2ème Guerre Mondiale, sur la venue prochaine d'une 3ème Guerre Mondiale. Il lui fut donné de comprendre qu'il allait y avoir une dernière renaissance de l'empire Européen et que les États-Unis s'écrouleraient avant que cette guerre atteigne son apothéose.

La raison pour avoir dit ce qui vient d'être dit sur l'espoir que les Européennes puissent réagir positivement à cet avertissement, c'est que les États-Unis n'ont jamais réagi, bien qu'ils aient reçu l'avertissement le plus soutenu et répété de tous. Si les États-Unis avaient réagi différemment, ils auraient pu éviter de grandes souffrances et des destructions cataclysmiques. Mais cela n'a jamais eu lieu!

La vérité sur ces événements de fin-des-temps a imprégné les États-Unis pendant des dizaines d'années et les gens ne semblent pas s'en être souciés. Herbert W. Armstrong a commencé à avertir de l'arrivée de ces derniers événements de fin-des-temps tout de suite après la 2ème Guerre Mondiale. Cet avertissement s'est répandu puissamment dans tous les États-Unis, mais les gens et leurs dirigeants n'ont pas semblé s'en soucier. Ils n'ont pas écouté.

Herbert Armstrong suppliait et raisonnait par de grands efforts et beaucoup de recourses pour avertir de l'arriver de ces événements de fin-des-temps. Cet avertissement s'est répandu dans une nation, où une grande partie de la population professe leur croyance en Dieu et en Son Fils, le Christ. Bien qu'Herbert Armstrong ait apporté une grande quantité de preuves scripturales pour soutenir ce qu'il disait et l'avertissement qu'il donnait, la nation ne l'a jamais reconnu, ni lui, ni ses avertissements.

La raison pour laquelle il avertissait aussi vigoureusement les États-Unis, c'est parce qu'il lui fut donné, non seulement de comprendre qu'une septième et dernière renaissance prophétique de l'Europe était en cours, mais qu'il lui fut aussi donné de voir qu'une partie de l'accomplissement de cette renaissance, impliquait l'écroulement total et la fin des États-Unis. Il savait que la première nation qui allait tomber en cette dernière partie de fin-des-temps, était les États-Unis. Cet écroulement aura lieu avant même qu'une guerre thermo-nucléaire totale se déclenche, une guerre qui résultera en la destruction de près d'un tiers de toute vie sur terre.

C'est en ce moment, alors qu'il reste un peu de temps, que Dieu accorde à l'Europe et à beaucoup d'autres nations du monde, une dernière chance de tenir compte de l'avertissement d'Herbert W. Armstrong.

L'Église de Dieu ne s'est jamais développée au point de devenir immense comme les autres organisations religieuses dans le monde, et la plupart d'entre elles n'ont même jamais connu l'Église de Dieu, ni Herbert W. Armstrong. Et pourtant c'est Dieu qui l'a envoyé pour annoncer à ce monde qu'il allait y avoir une dernière guerre mondiale. Bien que le message ait été annoncé puissamment, il n'a pas été accepté ni reçu de la nation à qui il était essentiellement adressé à l'époque.

Aux États-Unis, Herbert Armstrong était vu avec dédain, calomnié, faussement et malicieusement accusé, haï et même persécuté par son propre gouvernement. Même après plus de 30 ans après sa mort, il existe toujours énormément de haine et de mensonges reflétés dans ce qui est écrit à son sujet. Cela n'est pas du tout différent de ce qui est arrivé à Christ, qui fut lui aussi profondément haï à cause du message qu'il avait été envoyé pour annoncer à l'humanité.

Avant sa mort, Herbert Armstrong fut responsable de la publication de millions de livres, de livrets et de magazines contentant un trésor d'informations sur la fin-des-temps et la venue du Royaume de Dieu. Rien que le magazine, La Pure Vérité, était publié en sept langues, avec une distribution mensuelle de plus de 8.2 millions d'exemplaires. En comparaison, le magazine bien connu et largement distribué, le Time, distribue 5.9 millions d'exemplaires.

Son programme de télévision et son émission de radio hebdomadaire "World Tomorrow" [Le Monde de Demain]couvraient tous les États-Unis et une grande partie du reste du monde. C'est allé beaucoup plus loin que ce qu'aucune autre organisation religieuse n'avait jamais accompli.

Il est intéressant de voir comment les gens dans le reste du monde reconnaissaient qu'il y avait quelque chose d'important et d'unique dans ce qu'il disait. Comparé aux États-Unis, les autres nations du monde le traitaient très différemment.

Sa célébrité dans les autres régions du monde, commença lorsqu'il reçut du Roi Leopold III de Belgique un présent très particulier. C'était une montre formée d'un boulet de canon qui venait d'un champ de bataille de la 1ère Guerre Mondiale, que son père, le Roi Albert I, lui avait donné. Le Roi Albert avait fait fondre le boulet de canon pour en former quatre boitiers de montres qu'il voulait présenter à quatre personnes qui selon lui avait apporté la plus importante contribution à la paix mondiale. Le Roi Albert n'avait jamais pu trouver quelqu'un digne de recevoir la quatrième montre et ainsi, il l'avait transmise à son fils, qui lui fut inspiré de la donner à M. Armstrong en 1970.

À partir de ce moment-là, la réputation d'Herbert Armstrong se propagea dans le monde auprès des autres chefs d'états, et il fut reconnu d'un grand nombre d'entre eux comme un "ambassadeur pour la paix mondiale sans portfolio". Il porta son message au Prince Mikasa et à un certain nombre de membres de la Diet Japonaise. L'Empereur Hirohito conféra sur Herbert W. Armstrong l'Ordre du Trésor Sacré, Seconde Classe – une des décorations les plus élevés pouvant être présentée à un non-Japonais. Pendant une période d'une vingtaine d'années, sept Premier Ministres Japonais, successivement comptèrent M. Armstrong comme un ami personnel et un conseillé. Certains membres de la Diet Japonaise se considéraient même comme ses fils Japonais. Bien que ces dirigeants exprimaient pour M. Armstrong une grande admiration, aucun d'entre eux n'a pris en compte l'avertissement de fin-des-temps ou le message de la venue prochaine du Royaume de Dieu.

M. Armstrong s'était lié d'amitié avec le Roi Hussein de Jordanie, le Roi Bhumibol Adulyadej et la Reine Sirikit de Thaïlande et les Premiers Ministres d'Israël, Golda Meir et Menachem Begin. Parmi d'autres le considérant comme un ami, comprenaient le président Égyptien, Anwar Sadat; Jomo Kenyatta, fondateur et premier Président du Kenya: l'Empereur Haile Selassie d'Éthiopie; le maire de Jérusalem Teddy Kollek; et un vieil ami, Nagendra Singh, Président de la cour international de justice de La Hague, aux Pays-Bas.

Herbert W. Armstrong avait eu des entretiens personnels avec des leaders comme Le Premier Ministre, Margaret Thatcher du Royaume-Uni; le Roi d'Espagne, Juan Carlos; le Président Égyptien, Hosni Mubarak; et le Premier Ministre de l'Inde, Indira Gandhi. Et cependant là encore, de tous ces leaders aucun n'a tenu compte du message qu'il apportait.

Le président Ferdinand Marcos des Philippines a honoré M. Armstrong en le décorant de la Médaille Présidentielle du Mérite "pour sa présence morale et son influence convaincante à inspirer les gens vers la création d'un ordre mondial juste et paisible." Il a reçu la décoration de "Commandant de notre Ordre très Noble de la Couronne de Thaïlande." Encore une fois, aucun de ces leaders ni leur peuple n'ont agi en conséquence du message qu'il apportait.

Parmi les autres chefs d'états que M. Armstrong a rencontrés, se trouvait le président Allende du Chili; Président Suharto d'Indonésie; Le président du Vietnam, Nguyen Van Thieu; et il fut invité pas le président Romanien Nicolae Ceausescu.

M. Armstrong rencontra aussi Deng Xiaoping, de la République du Peuple de Chine, et fut le premier dirigent chrétien à visiter officiellement les leaders Chinois à l'intérieur de la Chine, pourtant cet événement ne fut pas rapporté dans les informations mondiales. Durant cette visite sans précédent, il s'adressa aux hauts fonctionnaires de 76 nations, rassemblés dans le Grand Hall du Peuple à Pékin. Il parla du chemin qui conduit réellement à la paix et pourquoi les humains sont incapables de l'accomplir. Aucun autre leader religieux n'avait jamais été invité à un tel événement en Chine, pourtant le monde n'en a rien su.

Herbert W. Armstrong a aussi reçu un grand nombre d'honneurs et rendit visite à beaucoup de leaders internationaux, mais c'est essentiellement passé inaperçu dans le monde occidental à qui Dieu avait envoyé M. Armstrong pour porter Son message.

Là encore, il est important de noter qu'une nation en particulier à qui il avait été envoyé, ne l'a ni écouté ni reçu. Ce sont les États-Unis d'Amérique qui sont le point central du commencement des événements prophétiques cataclysmiques qui vont se dérouler à la fin de cette période de fin des temps. Il se peut que ce moment ne se trouve maintenant que dans quelque mois et pas des années.

Alors que le monde s'approchait de la fin des temps, Dieu accomplit une promesse qu'il avait fait plusieurs milliers d'années auparavant; de faire de ce peuple en particulier le plus riche et le plus puissant pays que le monde a jamais connu. C'était la promesse que Dieu avait faite à Joseph, le fils de Jacob, dont le nom fut changé pour Israël.



Les Dernières Dix Nations d'Europe

Le chapitre précédent montre que c'est dans Apocalypse 17 que Dieu est très précis et très clair sur l'importance prophétique de la septième et dernière renaissance. C'est dans le chapitre 17 que l'histoire des renaissances adopte un contexte religieux très fort. C'est là aussi que l'origine de ce contexte religieux commence à être révélé. C'est ce qui va s'avérer être la chose la plus difficile à confronter pour tous ceux du Christianisme traditionnel.

Apocalypse 13 décrit une bête différente de celle dont nous allons parler maintenant. La description de la bête du chapitre 13, sert à établir un genre de pont qui permet de mieux comprendre le lien entre ce qui fut prophétisé dans le Livre de Daniel sur l'Europe, et ce que Dieu allait révéler et clarifier dans le Livre de l'Apocalypse, près de 2500 ans plus tard – dans la fin des temps.

La signification contenue dans la description de la bête d'Apocalypse 17, révèle beaucoup mieux l'histoire profonde des sept renaissances et le genre de puissance qui a déclenché chacune d'entre elles – la guerre.

C'est avec ces chapitres que fut révélé à Herbert Armstrong de clairement comprendre ce qui allait arriver dans l'Union Européenne d'aujourd'hui.

"Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m'adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. C'est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l'impudicité, et c'est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés. Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes" (Apocalypse 17:1-3).

On trouve décrit ici exactement ce que représente le nom de l'Europe. Le nom Europe, vient du nom Europa, qui dans la mythologie grecque était une princesse Phénicienne. Elle fut enlevée pas Zeus, qui s'étant manifesté sous la forme d'un taureau, l'emporta sur son dos en Crète. Cette histoire de l'Europe est profondément enracinée – beaucoup plus profondément que les gens peuvent l'imaginer. C'est de comprendre cela qui permet de comprendre ce que Dieu révèle dans ce chapitre.

Dieu s'est servi de cette description d'une femme sur une bête, pour décrire la connexion entre les chefs d'états et les fausses croyances religieuses au sein des renaissances de l'Empire Européen au fil du temps. Beaucoup de divinités ont influencé la formation et la monté de l'Empire Romain – le commencement d'un empire prophétique – un empire Européen qui allait continuer jusqu'à la fin des temps et à la dernière guerre sur la terre.

Le premier paragraphe d'une page de Wikipédia intitulée, "Liste des Divinités Romaines" décrit clairement ce que quiconque a besoin de savoir pour comprendre ce qui fut à l'origine de la fondation de l'Empire Romain.

"Les divinités Romaines les plus familières aujourd'hui sont celles que les Romains ont identifiées à leurs homologues Grecs, intégrant les mythes Grecs, l'iconographie et parfois les pratiques religieuses dans la culture Romaine, y compris la littérature Latine, l'art Romain et la vie religieuse telle qu'elle a été vécue dans tout l'Empire."

Si vous vous rappelez de l'exemple du serpent sur le bâton et comment il a été transmis sur plusieurs milliers d'années, il serait alors bon de comprendre que ce qui s'est passé dès le commencement de l'Empire Romain s'est développé à une bien plus grande échelle au sein de l'Europe. La pratique des Romains était d'adopter et de mélanger les dieux et les pratiques religieuses qui existaient dans les régions de l'Empire. Ces choses ont vu beaucoup de transformations et ont progressivement changé au cours des siècles, pour finalement former ce qui pris le nom de "Christianisme" dans l'Empire Romain.

C'est pourquoi aujourd'hui on peut reconnaître et identifier l'origine de ce genre d'enseignements et de croyances mystérieuses, qui n'ont aucun lien avec les vérités scripturales, les doctrines, ou les enseignements de la Bible. Au contraire, les idées, les origines et les enseignements sur les choses comme les Pâques, Noël, les symboles trinitaires, les symbolismes contenus dans les croix, le culte du dimanche, l'adoration du soleil levant, l'adoration de la mère à l'enfant, les symboles de fertilité des lapins et des œufs, et bien plus que cela, se sont transformés pour devenir les enseignements religieux que pratiquent de nos jours plus de 2 milliards de personnes sur la terre. Les idées présentes à la création de cette nouvelle religion Romaine, venaient des idées et des pratiques religieuses de ceux qui croyaient aux anciennes divinités.

Dieu a beaucoup à dire sur les faux enseignements et les pratiques tirées des croyances en d'autres divinités. Du fait que l'humanité a ignoré Dieu et d'autant plus pollué Sa vérité par des fables et de fausses pratiques religieuses, Dieu va maintenant imposer Son jugement sur le monde. C'est pendant cette période de jugement qu'Il va mettre une fin aux religions et au règne autonome de l'humanité, puisqu'Il va établir Son Royaume pour gouverner toutes les nations de la terre.



Pleine de Noms de Blasphème.

En allant voir l'histoire depuis le début de l'Empire Romain et la transformation des idées religieuses, peut aider les gens à mieux faire face à la réalité de ce qui s'est transformé en ce que nous voyons de nos jours dans le "Christianisme traditionnel." La naissance du Christianisme traditionnel a ses racines dans la coutume de mélanger largement toutes sortes de croyances.

Les Romains avaient la coutume d'intégrer les croyances religieuses et de mélanger les dieux des autres peuples avec les leurs. Après avoir conquis une nation, ils assimilaient leurs croyances, facilitant ainsi la fusion des peuples variés pour unifier leur empire en expansion. Cette pratique n'a pas seulement vu le mélange de croyances tirées des Grecques, des Celtes et du peuple Germanique, mais aussi de croyances du Judaïsme et de ceux qui dans l'empire se tenaient aux vraies croyances et aux vrais enseignements Chrétiens.

Ce grand éventail de croyances variées était constitué d'un grand nombre de divinités. C'est pour cette raison que Dieu décrit ainsi la bête dans Apocalypse 17. Sa description de la bête est semblable à la description de Zeus, le dieu mythique qui sous la forme d'un taureau enleva la princesse Europa et la transporta en Crête sur son dos. La Crête est la plus grande et la plus peuplée des îles Grecques, elle a aussi la longue histoire d'avoir été au centre de la première civilisation avancée d'Europe, les Minoens, de l'an 2700 à l'an 1420 av-JC.

Quand on nous dit, "Je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème", on a alors besoin de comprendre la raison pour une telle déclaration. Le nom de l'Europe venant de cette histoire mythologique, illustre parfaitement le processus qui a donné naissance à un "faux Christianisme". Les coutumes qu'avait l'Empire Romain de mélanger la mythologie, les croyances et les pratiques religieuses, les concepts attachés à toutes sortes de dieux, fut essentiellement ce qui forma un faux Christianisme.

Puisque cette pratique fut au cœur de la création du Christianisme traditionnel, elle est décrite prophétiquement comme étant pleine de noms de blasphèmes. Blasphémer, c'est d'assumer le droit de changer ou d'agir contre ce que Dieu a révélé comme étant vrai et droit, en ce qui concerne la manière dont on doit correctement L'adorer.

Ce qui est décrit dans ce chapitre, comme "une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème" est exactement ce qui est décrit dans Apocalypse 13.

"Et je me tins sur le sable de la mer, puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème" (Apocalypse 13:1).

"Et ils adorèrent le dragon [faisant référence à Satan], parce qu'il avait donné l'autorité à la bête; ils adorèrent la bête, en disant: Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle? Et il lui fut donné une bouche qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes; et il lui fut donné le pouvoir d'agir pendant quarante-deux mois. Et elle ouvrit sa bouche pour proférer des blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer Son nom, et Son tabernacle, et ceux qui habitent dans le ciel" (Apocalypse 13:4-6).

Comme montré dans ces versets, la formation du faux Christianisme est remplie de blasphème. Ces choses ont déjà été traité, comme dans l'exemple où Dieu commença à être appelé une Trinité. Nous avons aussi déjà parlé du fait que le nom même de Josué fut corrompu en étant remplacé par le nom Jésus. Bien qu'après tant de siècles il soit difficile de le prouver, il y a des gens qui soutiennent le très bon argument que le nom Jésus, tire en fait ses racines du nom Zeus.

Bien qu'on nous donne cette description de "noms de blasphème", il s'agit de bien plus que des noms littéraux. Cela comprend aussi les choses décrites dans la mythologie, comme étant utilisées dans toutes sortes de pratiques d'adorations. Même les œuvres d'art et les sculptures qui servaient à l'adoration dans la mythologie, ont été intégrées dans l'adoration du faux Christianisme. Ceci aussi s'ajuste dans la description qui parle de porter "des noms de blasphème."

Réellement, un très grand nombre de choses ayant leur place dans cette description, ont été intégrées dans le faux Christianisme. Bien qu'une grande partie de ces choses ont déjà été mentionnées, certaines valent la peine d'être répétées.

Le Sabbat hebdomadaire de Dieu le septième jour de la semaine, fut changé pour une adoration hebdomadaire le premier jour de la semaine, qui est un jour qui tire son nom du soleil – dimanche [Sunday-jour du soleil]. La cérémonie formelle du baptême, lors de laquelle un adulte se repent de ses péchés et est immergé dans l'eau, a été blasphémée. Elle a été changée en une cérémonie ou l'on verse un peu d'eau sur la tête d'un enfant, appelant cela un baptême.

Une grande quantité d'œuvres d'arts, pleines de symboles et d'objets inspirés des pratiques et des enseignements sur de faux dieux et de fausses doctrines, proviennent de ces fausses divinités. Ces choses ont été en grande partie adoptées par un faux Christianisme, qui se sert exactement des mêmes représentations. Ce sont souvent des peintures représentant de faux dieux dépeignant des scènes dans les cieux ou en enfer. Les symboles de croix et les objets religieux comme les statues de la mère et l'enfant, ont été des objets de cultes pour l'adoration de faux dieux pendant bien des siècles avant la naissance de Christ de sa mère Marie. Toutes ces choses ont été mélangées à un faux Christianisme.

Comme il a déjà été mentionné, les titres religieux appartenant à Dieu, que Christ a spécifiquement commandé aux dirigeant religieux de ne jamais utiliser, ont été attachés au nom de centaines de milliers de gens, qui se disaient des ministres de Dieu.

Il est bon aussi de se souvenir de tous les blasphèmes de Constantin, qui rassembla et présida le Conseil de Nicée en l'an 325ap-JC, et qui ainsi ouvrit la porte pour la création d'une nouvelle religion d'état qui s'est déclarée "Chrétienne."

Dieu a ordonné que Son peuple célèbre la Pâque chaque année, pour toujours. Pourtant, ils ont changé cette célébration annuelle et son symbolisme,qui consiste en le partage des symboles contenus dans la consommation d'un morceau de pain sans levain et d'une petite gorgée de vin, pour en faire une cérémonie hebdomadaire qu'ils appellent la Communion.

Il y a aussi dans la définition de ce qui est un blasphème, "ce qui est un sacrilège, contre Dieu ou contre les choses sacrées, et qui représente simplement un manque de respect pour Dieu."

De nommer le Fils de Dieu par un autre nom, différent de celui que Dieu avait instruit, est un blasphème. Appeler Dieu une Trinité est un blasphème. Dieu a clairement déclaré que Lui seul à toujours eu une existence éternelle inhérente à Lui-même, et qu'aucun autre Dieu n'a jamais existé éternellement. Même avant que Son Fils naisse d'une mère physique, Dieu l'avait clairement déclaré.

"Je suis l'Éternel [Heb. – Yahweh, signifie le Seigneur], et il n'y en a pas d'autre, en dehors de Moi il n'y a pas de Dieu [Heb. – Elohim]; Je t'ai ceint, avant que tu me connusses. C'est afin que l'on sache, du soleil levant au soleil couchant, qu'en dehors de Moi il n'y a pas de Dieu: Je suis l'Éternel [Yahweh le Seigneur], et il n'y en a pas d'autre" (Ésaïe 45:5-6).

"Car ainsi parle l'Éternel [Yahweh, le Seigneur], Le créateur des cieux, le seul Dieu [Elohim], qui a formé la terre, qui l'a faite et qui l'a affermie, qui l'a créée pour qu'elle ne fût pas déserte, qui l'a formée pour qu'elle fût habitée: Je suis l'Éternel [Yahweh, le Seigneur], et il n'y en a pas d'autre" (Ésaïe 45:18).

Dieu explique ici et dans beaucoup d'autre passages d'écritures, que Lui seul a éternellement existé. Mais dans l'Empire Romain, une église s'est élevée pour déclarer que Dieu était une Trinité. C'est la définition même de ce qu'est un blasphème.

Le Conseil de Nicée a établi et imposé l'observance des Pâques, après avoir interdit l'observance de la Pâque. L'Empire Romain avait accepté une célébration religieuse appelée les Pâques [Anglais:Easter], qui tire son origine de la déesse que l'on trouve dans bien des cultures anciennes.

Le Christianisme de l'Empire Romain a enseigné un mensonge sur le jour de la mort de Christ, un mensonge sur le moment de sa résurrection, l'adoration du dimanche matin, la mort de Christ supposée être sur une croix, un mensonge sur son nom, sur une célébration de son anniversaire – un anniversaire qui n'avait pas lieu pendant l'hivers, et tant d'autres choses. Est-ce que ces choses ont leur place dans la définition de ce qu'est un blasphème?

Les leaders mêmes de cette église et ceux qui en sont sortis, ont blasphémé le nom de Dieu usurpant les titres de Père, Révérend, Pape, et bien plus. Ses dirigeants religieux se sont octroyés le droit d'absoudre les gens de leurs péchés, ce que seul Dieu Tout-Puissant peut faire. C'est par le sacrifice de Son Fils, Christ, la Pâque, qui a versé son sang sur la terre pour cette raison – que L'humanité peut être pardonnée des péchés.

En fait, la question dans tout cela devrait être, "Qu'est-ce qui est vrai et qu'est-ce qui est faux?" Seul ce qui est faux peut blasphémer Dieu et Son nom. C'est en pervertissant l'usage de Son nom et de Ses véritables paroles qui sont données dans les écritures. Par définition, tordre, pervertir et mal traduire ce que Dieu a dit, est une affaire de blasphème.



La Femme sur la Bête

Qui est la femme qui monte la bête dans Apocalypse 17? Chacun des lecteurs à suffisamment lu jusque-là, pour pouvoir répondre à cela honnêtement. Il est bon de le relire et puis de continuer pour en apprendre encore plus sur la septième renaissance, qui est en train de s'accomplir en ce moment.

"Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m'adressa la parole, en disant: 'Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. C'est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l'impudicité, et c'est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés.' Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes" (Apocalypse 17:1-3).

La femme, comparée à Europa, symbolise la religion qui s'est établie dans l'Empire Romain. Prophétiquement, une femme représente une église. L'Église même de Dieu est représentée pas une femme – elle est même décrite comme "Notre mère à tous." Dieu ayant déterminé que Son peuple soit nourri et élevé par l'Église. La description de cette femme ne représente pas l'Église de Dieu, mais plutôt une église responsable de nourrir d'une manière blasphématoire – un grand nombre de gens se sont enivrés de ce qu'elle leur a donné.

"Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom: Mystère, Babylone la Grande, la Mère des Prostituées et des Abominations de la Terre. Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Josué. Et, en la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement. Et l'ange me dit: 'Pourquoi t'étonnes-tu? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes'" (Apocalypse 17:4-7).

Quand on comprend le sens de ce que représente la "femme", il est facile de voir ce que Dieu décrit dans ce symbole prophétique. La femme est une église, décrite comme portant des vêtements aux couleurs éclatantes et coûteuses et faisant un grand spectacle des grandes richesses qu'elle possède. C'est une église et elle se distingue pour tous ceux qui la voient. En Europe, elles se distingue aux centre-même des villes, à la vue de tous, puisque de grands sacrifices et de grandes richesses ont été nécessaire à ces constructions.

La femme est représentée comme ayant une coupe d'or qui symbolise le fait qu'elle enseigne et qu'elle se sert de la parole de Dieu – pour blasphémer. Il est commandé aux gens de Dieu de boire une petite gorgée de vin une fois par an, le soir de Pâque. Comme nous en avons parlé auparavant, ceci symbolise le sang de Christ versé pour nous pour le pardon de nos péchés, et reflète le fait qu'il a accompli la Pâque en mourant comme notre Agneau de Pâque. Ceux qui boivent cette petite gorgée de vin au moment de la célébration annuelle de la Pâque, ne le font pas à partir d'une coupe en or ou d'un calice.

Mais ce qu'enseigne cette grande église de l'Empire Romain, c'est que cela se fait chaque semaine, lors de ce qui s'appelle la Communion, lors de la seconde et la plus importante partie du culte religieux. Ce culte s'appelle la messe, et c'est dans cette seconde partie de la messe que se trouve la Liturgie de l'Eucharistie. Lors de la prière de l'Eucharistie, cette église "commémore Jésus-Christ et son œuvre de rédemption, particulièrement son sacrifice et sa crucifixion pour toute l'humanité."

Et donc, qu'est-ce qui est vrai et qu'est-ce qui est faux? Est-ce la célébration d'une Communion par une cérémonie appelée la Liturgie de l'Eucharistie, ou est-ce la Pâque que l'on célèbre une seule fois par an? Est-ce que ces choses sont importantes pour Dieu? La vérité, c'est qu'une telle altération de l'observance de ce que Dieu et Josué le Christ avaient ordonné, est pour Dieu une abomination. Dieu décrit le fait de changer ce qu'Il a ordonné, particulièrement avec la pratique de coutumes d'adoration de divinités faites par l'homme, comme une forme d'adultère et de fornication spirituelle, parce ces choses reflètent l'infidélité à Dieu et à Sa parole véritable.

Cette femme est appelée une prostituée – puisqu'elle pratique l'adultère – ou qu'elle est simplement nonchalante dans sa manière d'approcher les relations sexuelles avec les autres (de mélanger les religions avec la parole de Dieu). En considérant cela sur un plan spirituel, dans ce que devrait être une relation avec Dieu, être fidèle en esprit et en vérité, alors, cela prend une importance beaucoup plus grande.

La femme qui monte la bête est appelée "la prostituée" et la mère des prostituées. En d'autres termes, un grand nombre de prostituées sont sorties d'elle. Cette réalité devrait être aussi évidente pour tous ceux qui sont prêts à faire face à cette vérité. Un très grand nombre d'églises sont réellement sorties de cette grande église établie en l'an 325ap-JC comme la religion d'état de l'Empire Romain. Ses filles sont parties, emportant avec elles la plupart de ses fausses doctrines.

Elle est appelée "Mystère Babylone", puisque ses enseignements (ses paroles) sont comme un mystère, dont ils déclarent la validité venir de Dieu, cependant elles ne sont pas en accord avec les paroles de Dieu. Le mot Babylone est une bonne description, puisqu'il vient du mot "babel" qui signifie "confusion", qui décrit quelque chose d'obscure et confus, résultant du mélange de plusieurs voix parlant en même temps. Cette église déclare en fait que la plus importante de leur doctrine, la Trinité, ne vient pas des écritures, mais que c'est "un mystère donné à l'église, comme quelque chose qui ne peut pas vraiment être compris."

La référence à Babylone nous est donnée pour deux raisons. La première, pour ce qui a commencé à se passer peu de temps après le déluge de l'époque de Noé, quand une fois encore, de fausses religions apparurent dans plusieurs villes, dont l'une était Babel. Les habitants de cette ville avaient décidé de construire une tour qui atteindrait les cieux. Ce projet était criblé de fausses idées religieuses. Les ruines de cette tour existent toujours aujourd'hui en Iraq. La corruption et l'orgueil de ceux qui vivaient là accélérait à un tel rythme, que Dieu eut à intervenir pour une fois encore ralentir le processus de corruption.

À l'époque qui a suivi le déluge, tous les peuples parlaient la même langue. Le moyen par lequel Dieu allait ralentir l'humanité dans sa poursuite maléfique, fut de confondre les gens par une diversité de langues. C'est là l'origine de la diversité des langues qui existent aujourd'hui. Dieu, en un instant, changea une partie de l'esprit de leur pensée, pour qu'ils aient la capacité de comprendre et parler une autre langue. Au moment où Dieu a fait cela, les gens ne pouvaient plus se comprendre, en dehors de ceux ayant reçu la capacité de parler la même langue.

C'est comme si un jour tout le monde parlait l'Anglais, et que tout-à-coup, certains ne pouvaient parler que le Français, d'autres le Japonais, d'autres encore ne parlaient que le Russe, ce qui donc les divisaient en groupes. Il peut être difficile d'imaginer une telle situation, mais c'est exactement ce qui est arrivé. Pour quelqu'un qui avant ne parlait qu'une langue, et qui après en parlait une totalement différente, c'était comme s'ils avaient toujours connu cette nouvelle langue, n'ayant plus aucune mémoire ou compréhension de celle qu'il parlait avant.

Le nom de la ville était Babel. Le nom de Babylone, qui est devenu un des premiers empires prophétiques à gouverner le monde, contient la même signification. C'était le premier royaume prophétique, représenté par la tête d'or de la statue de Nabuchodonosor.

Aussi bien Babel que Babylone signifient "confusion". Ce terme est devenu un synonyme des voies des religions et des gouvernements de ce monde. Ce sont des systèmes inventés par l'homme, qui ne produisent que de la confusion, des crises, des divisions et des guerres. Toutes ces choses sont opposées à la voie de Dieu qui produit l'unité, la santé d'esprit et la paix véritable.

Il est possible de tirer une meilleure compréhension de l'expression "Mystère Babylone", puisque c'est vraiment là qu'a commencé la formation des fausses religions. Après le déluge, c'était dans la ville de Babel que ce sont formées les fausses idées et les fausses pratiques religieuses. Elles ont ensuite évolué en des pratiques d'adorations de toutes sortes de fausses divinités, qui provenaient des mêmes idées qui existaient à l'époque où tout le monde parlait encore une seule langue à Babylone.

Lorsque ceux qui parlaient la même langue se séparèrent et s'en allèrent dans d'autres régions, le nom de leurs divinités s'adapta à leurs langues. Chaque culture développa différemment des autres, ses pratiques et ses croyances religieuses. C'est vrai pour ce qui est de l'adoration des dieux du soleil, de la lune et des planètes, aussi-bien que pour les dieux de la fertilité.

Les histoires de cultes d'adorations à Tammuz, Ishtar, Astarté, Diane, Zeus, Artémis, Ra, Aton, Apollo et tant d'autres, ont toutes leurs racines dans Babylone. C'est dans la ville de Babel que l'évolution des fausses religions a commencé et a vu ses pratiques et ses idées se développer dans ce qui s'est organisé plus tard pour devenir en 325ap-JC ce qui s'est appelé la Chrétienté. C'était la naissance de la fausse Chrétienté et c'est pour cette raison qu'elle est décrite comme "Mystère Babylone".

Ce verset déclare aussi que c'est cette femme, cette église, qui s'est enivrée du sang des saints. Le mot "saint" est simplement le terme que les apôtres utilisaient pour décrire les membres de l'Église de Dieu, ceux qui vivaient fidèlement le mode de vie de Dieu. Les saints ne sont pas ce que cette église en a fait.

Cette église est responsable de la persécution et du meurtre d'un grand nombre des gens de Dieu au fil du temps. Après tout, c'est bien le gouvernement Romain qui a créé cette église, et c'est ce même gouvernement qui avait condamné le Fils de Dieu, Josué le Christ, à mort, en le clouant à un poteau. C'est aussi le même gouvernement qui a décapité Jean le Baptiste.

Il est aussi reconnu par des écrits et des traditions qui ont été transmises, que tous les apôtres du début furent emprisonnés, certains plusieurs fois, et que tous sauf un, furent finalement exécutés sous les ordres du gouvernement Romain. Il est écrit qu'Hérode a tué Jacques, le frère de Jean, par l'épée. Les écrits révèlent que Jean, emprisonné dans l'Ile de Patmos, fut probablement le seul à ne pas avoir été exécuté par le gouvernement Romain.

Paul, l'apôtre envoyé au monde païen, fut battu, lapidé, emprisonné et puis gardé en résidence surveillé à Rome pendant une longue période, avant d'être finalement exécuté. Franchement, depuis cette époque, les gens ont continué de profondément haïr le message que les apôtres de Dieu avaient apportés, en conséquence de quoi, beaucoup d'autres leaders de l'Église de Dieu ont été emprisonnés et/ou tués.



Satan et l'Abîme

Après avoir décrit la femme montant la bête, Jean entendit l'ange lui expliquer le mystère de la femme et de la bête, qui avait sept têtes et dix cornes.

"La bête que tu as vue, a été et n'est plus; elle doit monter de l'abîme, et s'en aller en perdition; et les habitants de la terre, dont les noms ne sont pas écrits dans le livre de vie, dès la fondation du monde, s'étonneront en voyant la bête, car elle était, et elle n'est plus, bien qu'elle soit." (Apocalypse 17:8).

Il faudrait beaucoup de temps pour montrer où est révélé et expliqué la signification de ces choses. Nous en parlerons plus tard, mais pour le moment, il est préférable, là encore, de simplement donner l'explication de ce qui est écrit.

En continuant dans l'histoire, il deviendra évident que la bête symbolise Satan. C'est le seul être décrit comme étant responsable de soutenir et de porter la femme – donnant la force et le pouvoir à son église. Il est derrière toute les renaissances consécutives de l'Empire Européen prophétique. Satan est vraiment décrit comme une bête – semblable à un grand dragon et à l'autre bête de couleur écarlate avec sept têtes – les sept renaissances de l'Empire Romain qui allaient avoir lieu au cours d'une période de 1450 ans, commençant avec la première, sous l'Empereur Justinien.

Ce qui est écrit sur la bête qui montera de l'abîme, est partiellement sous la forme d'une énigme. Il fut déjà souligné que cette bête porte la femme – cette église Romaine. C'est la bête qui donne à la femme son pouvoir et sa proéminence. Satan est cette bête, et le terme "bête" décrit aussi le rôle des nations avec lesquelles il est à l'œuvre pour soutenir et fortifier cette église, lui donnant avec chaque renaissance, encore plus de pouvoir et de proéminence.

Ces renaissances ont pour but la guerre. Cette église a toujours été impliquée d'une manière ou d'une autre dans les renaissances qui couvrent la première période de 1260 ans, jusqu'au moment de la chute de Napoléon, ce qui marque aussi le commencement d'un déclin progressif du pouvoir et de l'influence de l'Église Catholique sur l'Empire Européenne.

La participation de cette église dans les renaissances et les guerres de toute cette période, se faisait dans les coulisses et en secret. Cependant, c'est directement lié à la description de la bête qui soutient cette église, parce que le pouvoir qui la soutient vient de lui – de Satan et du monde d'esprit démoniaque.

Satan est celui qui dans les écritures est décrit comme étant enchaîné dans
"l'abîme" et qui en ressort pour une courte période. Le moment de l'arriver de ces choses décrit sous la forme d'une énigme, est très spécifique.

"L'abîme" apparaît tout d'abord dans les événements qui découlent du retentissement de la Cinquième Trompette. Dans ce passage, il est décrit que de la fumée symboliquement monte de l'abîme au moment où une phase spirituelle de la Cinquième Trompette s'accompli (Apocalypse 9:1-3). Cette phase s'est accomplie, lorsque Satan reçut la permission de persécuter l'Église de Dieu. Cette période est maintenant passée.

Cependant, la phase physique de cette Trompette est toujours dans l'attente de s'accomplir. Quand Satan sera à nouveau relâché, il est décrit comme remontant de l'abîme, ce qui signifie simplement qu'il sera délivré de ses chaînes, pour influencer et motiver dix nations d'Europe à s'engager dans une dernière grande guerre – une guerre thermonucléaire totale – une 3ème Guerre Mondiale.

Dieu a permis à Satan d'influencer les renaissances de l'Empire Européen. Chaque fois qu'une renaissance prenait fin, alors Dieu enchaînait à nouveau Satan, l'empêchant d'exercer son pouvoir et son influence pour faire la guerre, jusqu'à ce que le moment choisi de Dieu soit venu pour le relâcher à nouveau. Le moment où Satan se verra permit de ressortir de l'abîme, ce qui veut dire d'être relâché de ses chaînes pour une dernière fois, sera lorsque Dieu décidera de permettre à dix nations d'Europe de se rassembler pour faire la guerre. Quand ces nations pourront s'unifier en une grande puissance, sans subir le poids du reste de l'union Européenne d'aujourd'hui, alors ce sera le moment qui conduira à une 3ème Guerre Mondiale totale.

Il est vraiment indispensable d'essayer de comprendre l'importance de ce qui est dit dans le prochain paragraphe.

Même si Dieu ne contrôlait pas le minutage de ces choses et la sortie de Satan, ces nations vont de toute façon se faire la guerre. C'est tout particulièrement vrai dans cette fin-des-temps. Les nations de ce monde se dirigent vers une 3ème Guerre Mondiale quoi qu'il arrive, c'est simplement la conséquence des gens et des nations devenant de plus en plus corrompus dans leur manière de penser. Si Dieu n'intervenait pas comme Il va le faire, cette guerre durerait beaucoup plus longtemps et dû à la durée des bouleversements et des atrocités, provoquerait beaucoup plus de souffrances et d'agonies. Ainsi, non seulement Dieu va intervenir pour empêcher l'humanité de se détruire, mais Il va aussi réduire la durée de ces boulversements, qui autrement multiplierait les souffrances de l'humanité.

"L'abîme" est simplement une description physique tirée de deux mots. L'un signifie un "trou" qui n'a pas de fin et l'autre mot décrit un "puits" ou une citerne (pour contenir de l'eau).

Il est assez difficile de décrire par des exemples et des descriptions matérielles et physiques, les choses qui existent dans le domaine de l'esprit. Cet endroit est simplement un état d'esprit spécifiquement préparé pour restreindre la capacité de Satan à exercer sa puissance d'esprit dans sa totalité. C'est une condition ou un état qui retient sa puissance, essentiellement la puissance qu'il a de conduire les gens à faire la guerre. C'est simplement quelque chose que Dieu ne lui permet de faire qu'à certains moments particuliers. Là encore, ces choses peuvent être difficiles à comprendre, mais elles sont toutes appliquées à des moments qui permettent de servir le grand dessein de Dieu, suivant la manière la plus efficace de sauver l'humanité.

La restriction que Dieu lui impose, l'empêche d'exercer tous ses pouvoirs qui ne lui ont pas encore été totalement retirés. Cependant, alors même qu'il est restreint par cet abîme d'esprit, il est toujours en mesure de diffuser dans l'humanité, son influence et sa puissante attitude d'esprit. À la fin de cet âge, juste avant que le Royaume de Dieu s'établisse sur toutes les nations avec le Millénaire, le moment va venir où Satan sera scellé dans une restriction totale, afin qu'il ne puisse PLUS exercer aucun pouvoir sur l'humanité, tout au long de ces 1000 ans.

Le moment où Satan remontera de l'abîme, de cet état de restriction d'esprit, viendra tout à la fin de cette septième et dernière renaissance qui avait commencé dans les années 50. C'est cette dernière renaissance qui est représentée par les dix cornes. C'est ce qui est à nouveau décrit quelques versets plus loin. C'est sur ces dix cornes (dix nations) que Satan sera en mesure d'exercer sa plus grande puissance et son influence, motivant ces leaders à tomber d'accord pour faire la guerre. Cependant, quand bien-même Satan peut pousser et influencer ces leaders à faire ce qu'il veut, la décision de suivre et d'appliquer cette influence demeure toujours dans leurs mains.



La Bête qui Était et qui N'est Pas

Le verset d'Apocalypse 17 au sujet de la bête, Satan, qui "était et qui n'est pas", apparaît comme une énigme. La seule manière de comprendre cela, c'est de réaliser qu'entre chacune de ces renaissances, Dieu n'a pas restreint toute la puissance de Satan.

La bête qui "était", peut faire référence à tout moment où Satan était actif, lors de l'une des renaissances en Europe, à un moment où il n'était plus restreint par l'abîme d'esprit. Cependant, ce passage d'écriture décrit un moment très précis. Cela décrit la dernière fois où il n'était plus restreint, lorsqu'il était à l'œuvre avec l'Allemagne et l'Italie, par la puissance qu'il exerçait directement sur Hitler et Mussolini.

Quand la 2ème Guerre Mondiale a pris fin, Satan fut à nouveau restreint et c'est dans cette restriction présente qu'il "n'est pas" en train d'exercer toute sa puissance, parce qu'il est restreint par l'abîme d'esprit, comme cela a été le cas depuis maintenant près de 75 ans.

Même sous cette restriction d'esprit, Satan a toujours été en mesure d'exercer son influence et ses pouvoirs, pour diffuser son attitude d'esprit, afin de manipuler et duper les gens, mais il ne lui a pas toujours été permit de se servir de ses grands pouvoirs d'influences pour détruire par la guerre, en tant que Destructeur. Satan a plusieurs noms, qui décrivent ses actions maléfiques, et un autre de ses noms mentionnés dans les écritures est celui d'Apollyon, qui signifie "le Destructeur". Ce verset prédit ce qui va suivre à la fin de cette période: "La bête que tu as vue, qui était et n'est plus; doit monter de l'abîme, et s'en aller en perdition" (Apocalypse 17:8).

Satan est alors décrit comme remontant de l'abîme d'esprit, de son lieu de restriction. C'est le moment où il exerce l'influence qui accélère l'inévitabilité d'une 3ème Guerre Mondiale totale. Quand tout cela sera fait, il est alors écrit qu'il continuera jusqu'à finalement arriver au moment de sa "perdition". Le mot "perdition" peut être pris de toutes sortes de manières, et peut signifier "désolation, destruction, périr, mourir". Mais il est utilisé ici pour deux raisons, du fait que quand Satan sera relâché, il poussera très rapidement les gens et les nations à s'engager dans une 3èmeguerre nucléaire mondiale. Ses actions produiront de grandes dévastations, désolation, et la mort de centaines de millions de personnes. Cependant, ce sera aussi la dernière fois que Satan sera autorisé à déclencher une guerre aussi destructive, bien qu'il essaiera encore une dernière fois.

L'Europe va réagir comme Satan veut qu'ils le fassent. Ils vont s'engager dans une grande guerre nucléaire contre d'autres nations, mais le degré de leur engagement dépendra de ce qu'ils décideront.

La 3ème Guerre Mondiale sera vraiment la guerre qui mettra une fin à toutes les guerres. Dieu ne permettra plus jamais une autre guerre, quand Il aura mis une fin au règne-autonome de l'humanité sur la terre. Quand Dieu interviendra pour mettre une fin à la 3ème Guerre Mondiale, Il établira alors une paix qui règnera sur la terre pendant les 1000 ans de l'humanité qui vont suivre. Dieu ne permettra plus jamais une autre guerre. C'est en fait ce qui fait partie de la "bonne nouvelle" (l'évangile) du Royaume de Dieu, parce qu'il s'agit réellement de l'établissement de la paix et du règne de Dieu sur la terre.

Alors que Satan va stimuler une dernière grande guerre qui produira des dévastations massives et des morts innombrables, il va aussi précipiter sa propre destruction et sa mort. Quand il se sera impliqué dans cette dernière guerre, il se retrouvera aussi directement engagé dans la direction de sa propre perdition, bien qu'elle arrivera bien plus tard.



Et Maintenant, "la Bête Qui Était, et Qui N'est Pas, et Qui Cependant Est"

La dernière partie de ce verset apparaît toujours comme une énigme, mais elle est différente de ce qui était écrit dans la première partie du verset. Notez:

"La bête que tu as vue, qui était et n'est plus; doit monter de l'abîme, et s'en aller en perdition; et les habitants de la terre, dont les noms ne sont pas écrits dans le livre de vie, dès la création du monde, s'étonneront en voyant la bête, qui était, et qui n'est pas, et qui cependant est" (Apocalypse 17:8).

Il faut tout d'abord comprendre qui sont les gens dont les noms ont déjà été écrits dans le livre de vie. Il ne s'agit pas là de prédestination comme l'enseigne certaines doctrines. Comme ce fut mentionné auparavant et sera traité plus en détail plus tard, ceux qui sont écrits dans le livre de vie, sont ceux avec qui Dieu a œuvré à des époques variées tout au long des 6000 ans passés, et qui reviendront avec Christ pour régner sur la terre. Ce sont tous ceux qui ont été appelés à ce dessein depuis la fondation du monde, depuis le moment où l'homme a été placé sur la terre.

Ce sont tous ceux qui seront ressuscités à la vie d'esprit, à la venue de Christ, qui seront composés d'une essence d'esprit, mais qui pourront se manifester sous une forme physique, comme Christ l'a fait après sa résurrection. Dès le commencement, le plan de Dieu, "avant la fondation du monde", était que 144 000 personnes reviendraient avec Christ à sa venue. Ce sont ceux que Dieu a "élus" au cours d'une période de 6000 ans, pour faire partie de la première résurrection à la vie d'esprit, au moment de la venue de Christ – ceux qui sont écrits dans le livre de vie jusqu'à ce moment-là. Un grand nombre d'entre eux sont nommés dans les écritures, mais beaucoup plus ne le sont pas.

Tous les autres dont on nous parle ici, "dont les noms n'ont pas encore été écrits dans le livre de vie" sont ceux qui vont vivre dans la période millénaire sous le règne du Royaume de Dieu. Ils vivront à une époque où ils sauront (verront) ce que Satan a fait pendant 6000 ans contre Dieu et contre l'humanité. Ils seront impressionnés, sachant que cet être et le monde démoniaque ne sont plus là pour tromper et faire du mal à l'humanité.

Tous ceux qui vivront pendant le Millénaire sauront que Satan était la bête qui "était", et qui maintenant "n'est pas", parce qu'il n'est plus en présence de l'humanité. Ils comprendront (verront) aussi qu'il existe toujours – que "cependant il est". Les gens qui vivront pendant ces 1000 ans, sauront et croiront la vérité qui est déjà dans les écritures, que cet être sera complètement écarté de l'humanité et qu'il ne sera relâché que pour un très court moment, après la fin du Millénaire.

Et donc ce verset sur la bête – Satan – est vraiment très prophétique. Il s'agit de la 7ème et dernière renaissance, puis elle se centre sur l'époque qui va suivre quand Satan sera finalement jeté dans l'abîme (l'abîme d'esprit), dont l'entrée sera complètement scellée pendant 1000 ans, commençant tout de suite après le retour de Christ. C'est ce qui est décrit dans Apocalypse 20:1-3.



Révélation Donnée à Herbert Armstrong

Alors que ces versets continuent à s'éclaircir, ils ne nous donnent qu'une vue générale des choses qui vont suivre. Ce chapitre continue à décrire l'ordre des événements sous la forme d'un genre "d'esquisse", qui conduit à un dernier compte à rebours pour la 3ème Guerre Mondiale et la venue de Christ.

"C'est ici l'intelligence qui possède de la sagesse. Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise" (Apocalypse 17:9).

Cette sagesse est ce qui peut être donné à l'humanité et qui vient de la pensée même de Dieu, puisque c'est la parole (le logos) de Dieu. C'est Dieu qui donne une telle sagesse parce qu'elle ne vient pas de l'intellect ou de la compréhension humaine. Seul Dieu peut donner "cette sagesse" à quelqu'un. Dans ce cas, Dieu avait donné cette sagesse à Herbert Armstrong, lui donnant de comprendre que ces versets s'appliquaient à la fin-des-temps.

Il fut donné à Herbert Armstrong de comprendre que Dieu prend l'image de montagnes pour décrire prophétiquement les grandes nations et les royaumes. Dans ce verset, il est clairement révélé que la femme, l'Église Catholique, était "sur" chacune de ces bêtes pendant leur renaissance. Mais après la dernière renaissance, sous Napoléon, cette femme n'avait plus le genre de pouvoir et d'influence qu'elle avait pu exercer depuis l'époque de Justinien. Néanmoins, ça présence et son influence au cours de ces périodes, est toujours ce qui a modelé l'Europe pour en faire ce qu'elle est aujourd'hui.

"Ce sont aussi sept rois, cinq sont tombés; l'un est, et l'autre n'est pas encore venu, et quand il sera venu, il ne doit durer que peu de temps" (Apocalypse 17:10).

Ce verset ne pouvait s'appliquer qu'à une seule période très spécifique, qui n'a duré que quelques années. Ça signification fut révélé à Herbert W. Armstrong à l'époque où il s'accomplissait.

Dieu montrait à M. Armstrong que l'Ancien Empire Romain devait connaître une dernière renaissance (bien qu'il ne portait plus ce nom), avant que Josué le Christ ne revienne. Il avait pu arriver à voir dans ces prophéties, qu'il allait y avoir finalement un total de sept renaissances.

À un certain moment, vers la fin de la 2ème Guerre Mondiale, Dieu lui révéla que ce verset était prophétique pour le moment exacte où il vivait. Il savait qu'il allait y avoir sept renaissances et qu'il y aurait un dirigeant particulier pour chacune d'entre elle. Napoléon a déjà été mentionné comme ayant dirigé la cinquième renaissance et à l'époque où ce verset fut révélé à Herbert Armstrong, Hitler dirigeait la sixième.

Dans ce verset, il avait pu voir, qu'en effet, il y aurait sept rois (un dirigeant sur chaque renaissance), cinq étaient déjà tombés, et qu'un sixième régnait à ce moment-là pendant la 2ème Guerre Mondiale. Et donc, de tous les sept rois, cinq avaient déjà régné et étaient tombés, un autre régnait à ce moment-là – Hitler, et puis un autre – le septième et dernier – "n'était pas encore venu".

On nous dit que celui qui va venir – le septième – "ne doit durer que peu de temps". Cette septième renaissance – la 3ème Guerre Mondiale – sera d'une bien plus courte durée que toutes celles qui l'ont précédé, mais qu'à cause des armements modernes, elle produira beaucoup plus de dévastation que les six précédentes rassemblées.

Le langage utilisé pour ces renaissances, exprime essentiellement la destruction et la guerre. Donc, bien que le mouvement d'une renaissance puisse avoir commencé longtemps avant la guerre qu'elle annonce, le propos essentiel de ces renaissances c'est la guerre. Heureusement, on nous dit qu'elle ne durera pas longtemps (que pour peu de temps). C'est souligné implicitement, parce qu'il s'agit de guerre nucléaire qui peut potentiellement en peu de temps détruire la terre entière, mais Dieu ne va pas permettre qu'elle dure, alors quand elle atteindra un certain degré, Il interviendra pour l'arrêter.

Le verset suivant parle toujours sous la forme d'une énigme, puisque ça revient pour décrire la bête – Satan.

"Et la bête qui était, et qui n'est pas, est elle-même un huitième roi; elle vient des sept, et s'en va en perdition" (Apocalypse 17:11).

Après avoir compris ce qui a été révélé jusque-là, ce que ce dernier verset nous dit devient plus évident. Celui qui s'en va en perdition c'est Satan. C'est Satan qui est la bête et qui donne son pouvoir à chacune des renaissances. Il est connu comme le pouvoir de la bête, à l'œuvre au moment des renaissances dans le but de faire la guerre. Satan est la bête qui "était, et qui n'est pas" qui était décrite avant cela.

Et donc Satan fait partie "des sept", parce qu'il est le pouvoir exercé sur chacune des renaissances et du fait qu'il est "parmi" chacune des sept, et sur elles toutes, il est aussi compté comme le huitième.



Dix Nations s'Unissent

"Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête" (Apoc. 17:12-13).

Les dix cornes sont décrites comme étant dix rois formant "un seul royaume" qui reçoivent leur pouvoir ensemble dans cette septième renaissance.

À ce moment-là, dix pays s'accorderont rapidement sur la décision de se servir d'armes nucléaires. Leur accord total sur cette question ne durera que peu de temps, puisque leurs différents et leurs divisions réémergeront rapidement. C'est peu de temps avant cet événement, que Satan remontera de l'abîme (l'abîme d'esprit – où ses pouvoirs étaient restreints). Il manipulera rapidement les événements de manière à ce que ces dix nations soient convaincues d'avoir à s'unir rapidement pour survivre ce qu'elles voient alors arriver dans le monde.

On nous dit qu'ils reçoivent le pouvoir d'être comme des rois pendant une heure avec la bête. Leur union ne produit pas la renaissance d'un royaume cohérent. Après s'être assemblé, ils ne pourront pas changer ce qu'ils auront fait, quand bien même c'est ce qu'ils souhaiteront faire. Mais lorsque tout aura été lancé, propageant démesurément l'ampleur d'une guerre mondiale, ils ne pourront plus simplement "l'arrêter."

Le Livre de Daniel décrit cette dernière renaissance d'une manière un peu différente, mais il apporte un meilleur aperçu sur ses faiblesses inhérentes. Une revue partielle de ce qui a déjà été dit dans le Chapitre 3 sur la prophétie de Daniel est nécessaire, y ajoutant aussi quelques détails supplémentaires.

Il est bon de nous rappeler, que Dieu avait donné à Daniel la capacité d'interpréter le rêve de Nabuchodonosor. Daniel avait pu dire au roi ce qu'il avait vu dans son rêve et puis lui en donner la signification. Le roi avait vu une statue faite de différentes sortes de métaux, de la tête aux pieds. Elle avait tout d'abord une tête d'or. Daniel annonça au roi Nabuchodonosor que cette tête c'était lui et le grand royaume qu'il gouvernait à l'époque, l'Empire Babylonien.

Daniel continua en lui montrant que trois autres grands royaumes allaient suivre et conduiraient à la fin de l'âge du règne-autonome de l'humanité, à l'époque où Dieu allait intervenir pour établir Son propre Royaume sur la terre. Le second royaume qu'il lui décrivit, était l'Empire Médo-Perse, puis le troisième, l'Empire Gréco-Macédonien. Le quatrième était l'Empire Romain ou les Empires d'Europe.

Le dernier royaume était représenté par les jambes de fer, avec des pieds et des orteils fait de fer et d'argile.

"Il y aura un quatrième royaume, fort comme du fer; de même que le fer brise et rompt tout, il brisera et rompra tout, comme le fer qui met tout en pièces [il s'agit de la guerre]. Et comme tu as vu les pieds et les orteils en partie d'argile de potier et en partie de fer, ce royaume sera divisé; mais il y aura en lui quelque chose de la force du fer, parce que tu as vu le fer mêlé avec l'argile. Et comme les doigts des pieds étaient en partie de fer et en partie d'argile, ce royaume sera en partie fort et en partie fragile. Dans le temps de ces rois [les dix orteils et les dix rois, la dernière renaissance et dernière partie de la statue], le Dieu des cieux suscitera un Royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera pas sous la domination d'un autre peuple; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement" (Daniel 2:40-42, 44).

Dans cette prophétie donnée à Daniel plusieurs siècles avant que Dieu révèle à Jean les choses contenues dans le Livre de l'Apocalypse, Dieu avait prophétisé la monté et la chute des importants royaumes qui allaient se succéder jusqu'au moment du retour de Christ dans le Royaume de Dieu. Les prophéties de Daniel mènent aussi à la prédiction de Dieu sur le moment exact de la première venue de Christ, ainsi que bien des détails sur sa Seconde venue.

Ces versets dans Daniel révèlent que l'Empire Romain serait fort comme le fer jusqu'à la fin, lorsque les pieds et les dix orteils sont décrit comme étant fait d'un mélange de fer et d'argile. C'est une bonne description de quelque chose que Dieu révélait sur la dernière partie de la statue représentant l'ancien Empire Romain (un Empire Européen) qui à la fin allait s'assembler pour peu de temps. D'un côté, il aurait une grande force, et d'un autre, il serait très fragile. Sa cohésion ne serait pas très bonne, comme ce que nous pouvons voir de l'Union Européenne aujourd'hui. Elle est puissante par la cumulation de ses forces, cependant fragile au niveau de son unité.

Les dix rois d'Apocalypse 17 sont décrits comme ayant reçu leur pouvoir pendant une heure avec la bête. C'est bien entendu Satan, la bête, qui a rassemblé ces rois dans le but de les pousser à s'engager dans une guerre nucléaire, et c'est à ce moment qu'ils s'uniront pour "donner leur pouvoir et leur force à la bête" – à Satan.

Il a déjà été montré que dix des vingt-huit pays de l'Union Européenne, sont entrés dans un accord militaire. Les pays impliqués dans cet accord peuvent toujours changer, mais ils resteront toujours très certainement au nombre de dix.

Une heure, mentionné ici, est en réalité une période prophétique, qui parle très probablement d'une période de 60 jours, comme Dieu a révélé qu'était la durée de certaines périodes prophétiques similaire. Mais il n'est pas certain pour le moment, que cette expression représente réellement cette durée. Néanmoins, il est clair que la scène mondiale est déjà prête pour cette guerre finale.



Que Va-t-il se Passer Après?

Ce chapitre a montré comment après la Deuxième Guerre Mondiale, Herbert W. Armstrong a pu comprendre que l'Europe se relèverait à nouveau dans sa septième et dernière renaissance. Il expliqua que cette union de nations aurait en son sein son propre gouvernement, qu'il développerait sa propre monnaie et que dix de ces nations s'associeraient dans une union militaire qui s'engagerait dans une dernière guerre nucléaire.

Il avait aussi ajouté que l'union de ces dix nations serait dirigée par l'Allemagne. Pour beaucoup de monde, lorsqu'il a annoncé cela à la fin de la 2ème Guerre Mondiale, ces choses semblaient ridicules, il était aussi impensable que l'Allemagne se relève et puisse prendre la direction de cette union. C'était inconcevable, mais c'est exactement ce qui est en train de se passer.

C'était impensable, parce que les Européens étaient répugnés par les atrocités que l'Allemagne avait perpétrées. C'était aussi impensable puisque l'industrie Allemande avait été pratiquement anéantie par les bombardements. Il semblait absurde que l'Allemagne se relève de ses cendres pour atteindre le pouvoir et la proéminence nécessaire à diriger une Europe unifiée.

Mais dès 1957, une profonde motivation pour unir l'Europe était déjà bien engagée avec l'établissement de la Communauté Économique Européenne. Ainsi, l'Europe a vraiment commencé à se relever, peu de temps après la 2ème Guerre Mondiale. Plus de soixante-dix ans ont passés depuis la 2ème Guerre Mondiale et maintenant la scène est prête en Europe pour une 3ème Guerre Mondiale, puisque la dernière des choses prédites par M. Armstrong s'est maintenant réalisée – une armée commune dans une union des nations Européennes.

Et donc, que va-t-il se passer après? Vous allez savoir avec une certitude absolue que le dernier segment d'une chronologie prophétique conduisant à des événements terrifiants et cataclysmiques de fin-des-temps va commencer, quand vous verrez ce qui est prophétisé d'arriver après cela. Il s'agit de la chute des États-Unis. Tout le monde sera au courant de ces événements désastreux quand ils se dérouleront. Le monde entier les verra, mais ils ne s'auront pas ce qu'ils signifient ou ce qui va en découler. Mais Dieu a prédit tout cela pour nous. Nous pouvons observer et être prêts.

Ceci aura lieu avant que commence une guerre nucléaire totale entre les nations du monde. Des missiles nucléaires seront utilisés, mais ce ne sera pas encore une guerre nucléaire totale.

Ce qui va en premier arriver aux États-Unis, ne sera que le commencement des derniers événements cataclysmiques de fin-des-temps. Tous les événements cataclysmiques majeurs sur le point de se déchaîner sur le monde, sont tous révélés dans les prophéties du Livre de l'Apocalypse. Tout comme la dernière renaissance d'un empire Européen avait été révélé à M. Armstrong et est en train maintenant de se réaliser, les événements qui conduisent à la chute des États-Unis ont aussi été révélés. C'est ce qui va arriver après!